Kamal Bensouda : Notre budget reste ridicule

ALM : Quelles sont les attentes du CRT vis-à-vis de la nouvelle équipe à l’Office ?
Kamal Bensouda : Le CRT a de très bonnes relations de partenariat avec l’ONMT. Déjà avec Mme Bennis, nous avions jeté les bases d’une collaboration dynamique et créative.
Avec M. Azouzi, nous poussons plus loin la synergie afin de servir de relais régional au dispositif de promotion de l’Office de part et d’autre. Nous devenons de plus en plus efficaces car toutes les parties apportent un vrai professionnalisme dans la démarche promotionnelle. Vous n’êtes pas sans savoir que le CRT de Marrakech a accordé plus de 3 000 nuitées et 4 000 repas en 2004 aux opérations d’éductours et que notre présence à l’étranger souvent originale contribue à améliorer la promotion de notre pays.
Comment se profile le budget du CRT pour l’année à venir?
La réunion avec l’ONMT a été fructueuse car elle a permis de valider le processus et les clefs de répartition régionale du budget promotionnel et ce vendredi 10 septembre, nous validerons à Rabat les détails des actions 2005 qui seront menées sur la première destination du Royaume.
De la part du CRT, les attentes sont de deux ordres. Sur la partie existante du budget régional, apporter une plus grande efficacité sur les investissements médias menés sur les marchés émetteurs car nous devons, en 2005, garder un rythme de croissance proche de 2004 (taux à deux chiffres), afin de conforter les taux d’occupation au moment où Marrakech a augmenté fortement sa capacité litière.
Réformer la TPT pour nourrir d’une part le budget promotionnel national mais au passage trouver une formule pour donner aux CRT une part, même légère, afin qu’ils puissent mener des actions locales de soutien.
Dans ce budget, qu’en est-il de la part qui revient à l’ONMT?
Pour 2005, dans l’attente du budget affecté à Marrakech mais dépensé par les bureaux de l’ONMT dans le monde, nous avons localement un budget de 3 000 000 dirhams dont la moitié reste en nature, le restant étant assuré par les professionnels, la mairie de Marrakech et la région. Ce budget reste ridicule face aux actions déployées mais nous sommes très débrouillards en la matière pour optimiser nos actions.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *