Karim El Aynaoui: «Les solutions aux problèmes des pays du Nord résident dans les pays du Sud»

Karim El Aynaoui: «Les solutions  aux problèmes des pays du Nord résident dans les pays du Sud»

ALM : Quelle est la vision des Atlantic Dialogues?
 

Karim El Aynaoui : On considère que dans le contexte actuel, les pays du Nord ont des chiffres de croissance relativement faibles, et le potentiel que renferment les pays du Sud, notamment l’Afrique, est très important. Par conséquent, une grande partie des solutions des problèmes des pays du Nord réside dans les pays du Sud. L’idée de ces Atlantic Dialogues c’est justement de fournir une plateforme de dialogue informelle pour pouvoir construire des solutions ensemble aux défis des deux côtés de l’Atlantique. Ces solutions seront communes ou ne seront pas. Nous vivons dans un monde interdépendant où tout est relié, c’est donc avec cette vision qu’on doit apporter des solutions.

Quel est l’apport du Groupe OCP dans ce dialogue transatlantique?

Le Groupe OCP a accumulé une expérience importante durant ses longues années de travail. C’est une entreprise active sur tous les continents. Nous savons donc ce qui marche et ce qui ne marche pas du point de vue d’une entreprise. L’idée est donc d’exploiter cette expérience et d’y ajouter celles de nos partenaires, qui représentent pour cette édition près de 60 pays du bassin atlantique.

Qu’en est-il de l’implication des jeunes dans ce type de rencontre ?

Il faut savoir avant tout que ce que nous faisons est un travail de longue haleine, dont les résultats n’apparaissent qu’à long terme. Les jeunes doivent donc forcément être impliqués dans le processus. Aujourd’hui, nous avons parmi nous 60 jeunes venus de 28 pays différents qui ont été sélectionnés sur la base de critères très compétitifs et qui ont une volonté réelle de s’intégrer dans ce processus.

Ces jeunes joueront le rôle de relais. Il est très important que les jeunes Marocains connaissent les jeunes Togolais, que les jeunes togolais connaissent les jeunes brésiliens, etc., ils doivent tous se connaître et surtout se parler. Comme vous le savez, beaucoup des problèmes de ce monde sont des problèmes de dialogue et de perspectives différentes. On doit se mettre ensemble et pouvoir se parler, et on se parle mieux quand on se connaît et qu’on se fait confiance.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *