Khaïr-Eddine Soussi : «Les pertes subies par les aviculteurs sont estimées à près de 43 MDH»

Khaïr-Eddine Soussi : «Les pertes subies par les aviculteurs sont estimées à près de 43 MDH»


ALM : Quel est le nombre de pertes enregistrées jusqu’à aujourd’hui?
Khaïr-Eddine Soussi : Les pertes que le secteur avicole a subies suite à la canicule que notre pays a connue récemment, sont estimées au niveau national à 2 millions de poulets.  Cela représente un montant de près de 43 millions de dirhams et une quantité de 3600 tonnes. La canicule a provoqué la mort de  10 à 15 % des poulets, 5 à 10 % des dindes de chair et 2 à 5% des reproducteurs.

Qu’est-ce qu’il en est du traitement et de l’enfouissement des cadavres pour éviter le risque de décomposition rapide ? 
Tous les aviculteurs disposent d’une fosse au niveau de leurs fermes, destinée à l’enfouissement des cadavres. Compte tenu du fait que certains aviculteurs ont eu des difficultés à se débarrasser du nombre important de cadavres, nous avons eu une réunion avec les représentants du ministère de l’Agriculture et du ministère de l’Intérieur. Suite à cette réunion une circulaire a été émise par le ministère de l’Intérieur. Elle est adressée aux différents walis et gouverneurs, en vue que les autorités publiques assistent les aviculteurs dans l’opération de traitement et d’enfouissement des cadavres. 
 
Le département de tutelle a-t-il prévu un soutien aux aviculteurs ayant subi des pertes importantes?
Nous avons eu une réunion avec les responsables au ministère de l’Agriculture. Lors de cette réunion, nous avons demandé une aide publique et aussi des subventions au profit des aviculteurs qui ont subi des pertes. Mais jusqu’à aujourd’hui nous n’avons eu aucune réponse.

Le prix du poulet a connu une augmentation ces derniers jours. Est-ce qu’on peut s’attendre à une baisse des prix dans les semaines à venir?
J’ignore quand les prix pourront connaître une baisse. L’augmentation du prix du poulet est tout à fait normale. C’est la conséquence directe des pertes subies dans le secteur avicole. La forte chaleur a eu pour effet de provoquer la mort de 2 millions de poulets. Celle-ci agit également sur le rendement dans la mesure où durant les périodes de forte chaleur, les poulets ne mangent pas assez. Par conséquent, le poids nécessaire pour qu’un poulet soit prêt à être commercialisé, n’est atteint qu’au bout d’une longue durée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *