«Kounouz Biladi» revient

«Kounouz Biladi» revient

L’édition estivale de la campagne promotionnelle Kounouz Biladi est lancée officiellement depuis hier.
Le ministère du Tourisme, l’ONMT et la Fédération nationale de l’industrie hôtelière ainsi que la Fédération nationale des agences de voyages visent, par cette démarche, à encourager le touriste national à prendre le chemin des vacances durant ce mois, plutôt qu’en août, période de forte demande. La campagne qui a pour thème un long slogan, «une offre promotionnelle en plein été pour prendre ses grandes vacances en juillet», s’inscrit dans la continuité de celle lancée durant le printemps 2004.
Concrètement, il s’agit d’offrir aux citoyens marocains la même gamme de tarifs qu’au printemps, à savoir pour une nuitée en BB (chambre et petit-déjeuner) et pour deux personnes, 300 dirhams TTC pour les hôtels 3 étoiles, 500 DH pour les 4 étoiles et villages de vacances touristiques et 700 DH pour les hôtels 5 étoiles. La distribution se fera via les agences de voyages participantes, sans aucun frais supplémentaire ou directement auprès des hôteliers participants. Les prix affichés englobent la TVA, la TPT et la taxe de séjour. L’autre but de cette campagne, c’est d’amener les concitoyens à passer par les agences de voyages participantes pour ne serait-ce qu’avoir une réservation confirmée sans aucun supplémentaire. Un numéro économique mis au service de la clientèle permet de recueillir toutes les informations relatives à la campagne.
D’ores et déjà l’on peut dire que cette deuxième édition connaît plus de succès que la précédente. En effet, plus de 134 établissements hôteliers (contre 106 auparavant) ont répondu à l’appel du ministère. Le produit sera distribué par un panel de 143 agences de voyages contre 64 au printemps réparties dans les principales villes du Royaume. C’est la participation la plus importante depuis la mise en place des Kounouz l’année dernière.
Cette initiative pour le tourisme national est bien accueillie globalement par les professionnels. «Il s’agit d’un excellent programme» a déclaré pour sa part, Abderrahim Oumani, président de la Fédération nationale de l’industrie hôtelière. Pour des destinations comme Agadir, à moitié vide durant le mois de juillet, une telle campagne aidera les hôtels à améliorer leurs taux d’occupation. A Tanger par contre, l’opération risque d’avoir une incidence mitigée du fait qu’elle coïncide avec la haute saison. Le mois de juillet est en effet la période de rattrapage pour les établissements du centre-ville et ceux en bordure de mer, obligés de fermer une bonne partie de l’année.
Néanmoins, le président de l’Industrie hôtelière locale, Moustapha Boucetta, reconnaît que «Kounouz Biladi est une bonne chose pour le tourisme national, même si pour Tanger en particulier, ce n’est pas évident d’y participer en juillet».
En un mot, de l’avis des professionnels, il ne manque au Kounouz qu’une petite touche pour être parfaite : «prendre en compte l’étalement des vacances et s’adosser sur une véritable politique du tourisme intérieur coordonnée avec d’autres administrations comme l’Education nationale», renchérit Oumani. Et de poursuivre : «Il serait souhaitable d’avoir un objectif de 50% de nationaux dans nos hôtels à long terme et 30% pour le court terme».
En tout cas, personne ne trouve à redire sur le timing de cette opération qui s’étale du 23 juin au 31 juillet. «On regrettera seulement, déclare un agent de voyages, que la commercialisation ne soit programmée d’avance » qui remarque en outre que le «Marocain est un voyageur de dernière minute ».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *