Koweït : eréation d’un gendarme de la Bourse

Koweït : eréation d’un gendarme de la Bourse

Le Parlement koweïtien a donné, mercredi, son accord pour la création d’une entité indépendante chargée de réguler les activités du marché financier de ce riche émirat pétrolier du Golfe. Les 48 membres présents du Parlement, y compris les ministres, ont voté en première lecture une loi de 165 articles réglementant le fonctionnement de la Bourse. Une deuxième et dernière lecture est prévue dans deux semaines. La loi prévoit la mise en place d’une entité indépendante de cinq membres, appelée l’Autorité du marché financier, pour assurer la transparence du fonctionnement de la Bourse et prévenir les délits d’initiés et autres fraudes. Le Kuwait Stock Exchange (KSE), la première Bourse créée dans le Golfe dans les années 1970, est actuellement administré par un comité nommé par le gouvernement et auquel les députés reprochent de ne pas disposer de pouvoirs pour garantir la transparence de la place financière. Ils déplorent notamment le manque de protection pour les petits porteurs de ce deuxième marché arabe en terme de capitalisation qui a essuyé de lourdes pertes pendant la crise financière mondiale. «Les petits porteurs ont été massacrés et ont perdu leurs épargnes et cette loi va mettre fin aux opérations suspectes et promouvoir la transparence», a souligné le député Ali Al-Deqbasi pendant le débat. «La Bourse a souffert du chaos. Il y a eu des tentatives illégales de faire de l’argent en l’absence d’une réglementation stricte», a souligné pour sa part le député islamiste Khaled Al-Adwah.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *