L Asie désormais une priorité dans l agenda marocain

L  Asie désormais une priorité dans l agenda marocain

Après s’être rencontrés, en 2012, pour développer un partenariat d’un nouveau genre, les hommes d’affaires marocains et asiatiques se regroupent dans un 2ème forum pour faire du «Maroc, un pont asiatique pour l’Afrique». L’objectif de cette seconde édition, organisée les 21 et 22 novembre à Skhirat sur invitation de la Fondation diplomatique, étant d’aborder de nouvelles opportunités d’affaires tout en explorant de nouveaux partenariats. Et c’est la Chine, 4ème partenaire commercial du Maroc, qui est mise à l’honneur cette année.

Une République vivement louée par les participants à la séance inaugurale de cet événement, pour son essor économique, commercial et technologique entre autres et ses partenariats renforcés avec d’autres pays de son continent. «L’Asie représente désormais une priorité dans l’agenda marocain», déclare Abdelkader Aâmara, ministre de l’énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement, qui a saisi cette occasion pour inviter les opérateurs asiatiques à tirer profit du développement du Maroc pour la pénétration de ses marchés. De quoi renforcer davantage les liens d’amitié avec ce continent.

Outre cette affinité, S.E.M. Sun Shuzhong, qui a donné lecture du message de S.E.M. Zhang Chunxian, membre du bureau politique du PCC au rang de vice-premier ministre chinois, a rassuré les participants sur le rythme de développement de son pays. «L’évolution chinoise va continuer à maintenir la même tendance de développement», a-t-il indiqué.

De même, les investissements gagneront en hausse. En outre, la Chine importera, dans les 5 années à venir, des marchandises d’une valeur de 10 milliards de dollars américains. De surcroît, la République envisage de renforcer ses partenariats avec d’autres pays. «La Chine entend travailler main dans la main avec des pays amis et d’Afrique dans l’avenir», a-t-il avancé.

Pour sa part, le président de la fondation initiatrice du forum, Abdelati Habek, a mis l’accent sur la position du Maroc et son impact positif sur ses relations économiques avec d’autres pays. «L’ouverture de notre pays ne l’empêche pas de tisser des relations stratégiques à dimension économique avec l’Asie en tirant profit de son essor technologique», a-t-il renchéri en rappelant que le choix de la Chine vise à reconnaître son rôle en tant que puissance montante aux niveaux régional et international. Outre la Chine, ce sont 11 pays qui prennent part à cette manifestation. Il s’agit, entre autres, de la Malaisie, la Thaïlande, l’Indonésie et le Japon.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *