L OCP super investisseur de la Chaouia-Ouardigha

L OCP super investisseur  de la Chaouia-Ouardigha

L’OCP est le champion des investisseurs dans la région Chaouia-Ouardigha. En effet, l’Office chérifien des phosphates a tiré vers le haut le montant d’investissement (MI) global dans la région. Ainsi, la province de Khouribga présente à elle seule 70% du MI global grâce au mégaprojet du Groupe OCP d’une enveloppe de 18,4 milliards de dirhams.
De ce fait, 2012 aura été une excellente année pour le Centre régional d’investissement de la région Chaouia-Ouardigha, poursuivant une tendance entamée timidement en 2011. L’année 2012 a, donc, été marquée par une reprise considérable des investissements avec un montant d’investissement global de 26,4 milliards de dirhams, 34.300 emplois prévus et 882 hectares de superficie à mobiliser pour un total de 72 projets agréés.  Autant de chiffres qui témoignent de la progression généralisée des activités du CRI Chaouia-Ouardigha par rapport à 2011.
Le montant d’investissement global a bondi de 89% alors que le plan des emplois prévus s’est bonifié de 27%. Aussi, le CRI attribue ces performances principalement au secteur de l’industrie qui a pu drainer en 2012 plus de 20 milliards de dirhams, avec 15.000 emplois prévus. Pareillement, l’exercice 2012 du CRI était marqué par la progression toujours soutenue du secteur du BTP se chiffrant à un montant d’investissement global de 5,5 milliards de dirhams et 19.000 emplois prévus. Par ailleurs, la répartition des investissements par nationalité dénote une prédominance des investissements marocains qui représente 97% des projets à réaliser dans la région, suivis par la France avec deux projets de parcs multiservice portés par la Chambre française de commerce et d’industrie au Maroc (CFCIM).
En matière de création d’entreprise, le CRI a contribué à la création de 310 entreprises principalement dans les secteurs des services, du commerce et du BTP. Ces nouvelles entités projettent la création d’environ 6.800 emplois directs et la majorité de ces créations, à hauteur de 73%, concernent les personnes morales.  Sur un autre volet, le CRI a procédé au sein de la Commission régionale chargée de l’instruction des projets relevant du programme «Moukawalati» à l’instruction de 130 projets. Ainsi, 104 projets ont été retenus au niveau régional et ce dans les secteurs des services à hauteur de 25%, l’agriculture pour 24%, le BTP à 23%, l’industrie à 19% et enfin le commerce pour 6% et l’artisanat pour 3%.
Le CRI a également été chargé du pilotage du comité responsable de l’élaboration du projet de contrat-programme régional (CPR) de la «Vision 2020», ce processus initié en mai 2011 et qui est le fruit d’une approche participative a permis l’identification de quelque 92 projets répartis sur tout le territoire pour une enveloppe globale de 9 milliards de dirhams environ. Le CRI Chaouia-Ouardigha vient donc de boucler une année 2012 très chargée en chiffres positifs qui promettent beaucoup pour 2013.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *