L ONCF et l OFPPT se taillent la part du lion

L ONCF et l OFPPT se taillent la part du lion

Octroyer un prix national de la qualité et un autre dédié à la sécurité au travail c’est non seulement une récompense mais aussi un encouragement. Une exhortation lancée, mercredi à Rabat, par Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, aux entreprises ayant décroché ces prix pour fournir davantage d’efforts en matière de qualité et de sécurité au travail.

Pour offrir ces trophées qui sont respectivement à leurs 16ème et 10ème éditions, le choix des initiateurs s’est porté sur le thème : la formation en tant que «levier de la performance» et «clé de la prévention des risques». Une cible justifiée qui se justifie, selon M.Elalamy, pour «son importance dans la réussite de toute démarche qualité et de sécurité». D’où la priorité accordée aux actions de promotion de la qualité et de la sécurité, menées par son département, dans le cadre des programmes de modernisation compétitive des entreprises.

Cette compétitivité peut être améliorée, aux yeux d’Abdesslam Seddiki, ministre de l’emploi et des affaires sociales, grâce à la formation. Lui, qui a mis l’accent sur la sécurité au travail, a rappelé que son département ne cesse d’œuvrer pour la formation d’agents en la matière. Pour M. Emploi, les accidents du travail constituent une perte humaine. «D’après nos estimations, ces accidents font deux mille morts. Nous allons tout faire pour réduire ce nombre», a-t-il précisé en ajoutant que la sécurité au travail est au cœur des préoccupations du gouvernement. Encore faut-il honorer cet engagement !

A son tour, Abdallah Harma, président de l’union marocaine pour la qualité (UMAQ), a mis l’accent sur la formation continue du personnel et des dirigeants en estimant que celle-ci «s’impose à tout manager d’entreprise pour maintenir et développer l’efficacité et l’employabilité des ressources humaines déployées».  Ceci étant, quatre trophées ont été décernés dans les catégories: Prix grandes entreprises industrielles, prix grands organismes de service, Prix PMI et Prix PME.

Lors de la cérémonie de remise de ces récompenses, ce sont l’ONCF et l’OFPPT, dirigés respectivement par Mohamed Rabie Khlie et Larbi Bencheikh, qui se sont taillé la part du lion dans ces prix. A leur égard, M. Elalamy a dit : «l’ONCF a fait un travail remarquable et l’OFPPT est en train d’émerger, cela commence à être un rituel!».

Pour rappel, le prix national de la qualité et celui de la sécurité sont organisés par le ministère de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique en partenariat avec l’UMAQ, qui fête cette année ses 15 ans, et le ministère de l’emploi et des affaires sociales.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *