L ONMT veut séduire l Europe de l Est

L ONMT veut séduire l Europe de l Est

Par rapport à 2012, le Maroc a accueilli 9% de plus de touristes polonais à fin août 2013.  Les chiffres sont donc aussi bons que les raisons pour lesquelles l’Office national marocain du tourisme (ONMT) a mis en place une stratégie pour développer les flux touristiques au départ de la Pologne.

Une stratégie qui a abouti à la conclusion d’un partenariat entre l’ONMT et Itaka, premier tour-opérateur polonais. En effet, le marché polonais serait d’un grand potentiel et le Maroc ne saura résister au flux touristique important qu’il pourrait attirer. Si l’on se base sur les déclarations de Abderrafia Zouitene, directeur général de l’ONMT, cet office ambitionne d’accueillir «100 000 touristes de la zone Europe de l’Est à fin décembre» où le marché polonais figure parmi l’un des plus prometteurs.

Afin de mener efficacement cette stratégie, l’ONMT compte inaugurer une délégation de l’Office en Pologne. «Cette ouverture vient appuyer le plan de redéploiement de nos délégations en Europe de l’Est, bassin émetteur essentiel pour la destination Maroc», confirme la même source. Sur l’aérien et la distribution, les négociations menées par l’ONMT ont abouti au renforcement des capacités aériennes existantes sur Agadir et au lancement en 2014 d’une série de liaisons charter Worclow-Agadir et Varsovie-Essaouira en partenariat avec Itaka. Ainsi, la ville d’Agadir pourrait, grâce à cette nouvelle liaison, accueillir près de 129.000 touristes polonais à horizon 2016.

Hormis la Pologne, les pays de l’Europe de l’Est constituent un réservoir de croissance essentiel pour le tourisme marocain. Les arrivées de touristes en provenance de cette région ont connu une croissance significative sur les huit premiers mois de 2013 : +7% pour la Hongrie et +88% pour la Tchéquie.

Des résultats qui seraient «le fruit des efforts déployés par l’ONMT et les professionnels du tourisme marocain, plus particulièrement ceux de la ville d’Agadir, qui se sont fortement mobilisés pour accroître la notoriété de la destination Maroc dans cette zone de l’Europe», lit-on sur un communiqué.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *