La BAD débloque 89 millions d’euros pour le secteur de l’eau au Maroc: Prêt accordé !

La BAD débloque 89 millions d’euros pour le secteur de l’eau au Maroc: Prêt accordé !

Une nouvelle fois, la Banque africaine de développement (BAD) confirme sa position de premier partenaire du Royaume dans le secteur de l’eau.

C’est ainsi qu’elle a approuvé, mercredi 8 juin à Abidjan, un nouveau prêt de 88,85 millions d’euros visant à financer un projet d’amélioration de la qualité et du service de l’eau potable au Maroc. «Ce projet vise à renforcer et à sécuriser l’approvisionnement en eau potable dans les villes de Bouznika, Ben Slimane, Youssoufia et Safi, et à améliorer la qualité de l’eau au niveau du système de Bouregreg, grâce à une aération artificielle au niveau du barrage Sidi Mohamed Ben Abdellah (SMBA) et à l’ozonation au niveau de la station de traitement existante», apprend-on auprès de la BAD.

Un projet de grande envergure

Le projet d’amélioration de la qualité et du service de l’eau potable au Maroc vise à améliorer les performances des systèmes d’alimentation en eau potable (AEP) existants en diminuant les pertes et optimisant l’exploitation au niveau de plusieurs villes. Ainsi, sa mise en œuvre effective permettra de satisfaire les besoins en eau potable et en eau industrielle jusqu’à 2030 de la zone la plus peuplée et la plus urbanisée du pays avec plus de 5 millions d’habitants et qui connaît un essor économique, touristique et industriel très important avec environ 60% du parc industriel national. Par ailleurs, la BAD explique que le projet qu’elle s’apprête à financer permettra également d’augmenter l’efficacité des systèmes d’AEP, notamment par la pérennisation de la continuité d’un service adéquat pour les populations fragiles des zones périurbaines et des zones rurales avoisinantes. Ce qui aura pour effet d’améliorer considérablement les conditions de vie des populations peu favorisées dont l’accès à l’eau potable n’est pas toujours sécurisé.

Un impact direct sur le secteur privé

«Le secteur privé sera aussi concerné par les retombées positives du projet. Il profitera donc de la création d´opportunités lors de la réalisation des travaux et du volume supplémentaire d´eau potable produit par le projet, ce qui permettra aux opérateurs privés dans le secteur touristique et industriel d’étendre leurs activités», relève-t-on auprès de la BAD. Dans le même sillage, le projet contribuera à enrichir l’expérience de l’ONEE-Branche Eau en matière de réalisation et d’exploitation de projets d’adduction d’eau potable en milieu urbain et rural. En effet, selon l’institution financière africaine, l’introduction de techniques innovantes telles que l’ozonation, l’amélioration des rendements des réseaux et le choix de variantes plus économiques reflètent l’effort de l’ONEE-Branche Eau de consolider ses acquis en matière de recherche et de développement de nouvelles compétences en matière de conception et de réalisation des projets.

BAD-ONEE : Un partenariat durable !

Ce nouveau prêt de 88,85 millions d’euros constitue la 13ème opération dans le secteur de l’eau potable et de l’assainissement au Maroc et porte le montant des engagements cumulés du Groupe de la banque dans ce secteur à l’équivalent d’environ 1,1 milliard d’euros (environ 12 milliards de dirhams), ce qui confirme la position de la Banque africaine de développement comme premier partenaire du Maroc dans le secteur de l’eau. Il faut dire que depuis le début des opérations en 1970 et dans le cadre de la politique de l’eau définie par le gouvernement marocain, la banque s’est engagée à appuyer l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE)-Branche Eau dans sa mission de fournir de l’eau potable aux populations urbaines et rurales et aux acteurs économiques (industries et secteur touristique) du pays en quantité et qualité suffisantes. Elle s’est engagée également dans la mise en place des systèmes d’assainissement et ce, en participant au financement de plusieurs projets dans le secteur de l’eau potable et de l’assainissement qui ont couvert la plupart des villes importantes du pays. Ainsi, c’est aux côtés de son principal partenaire (ONEE-Branche Eau) que la BAD a réussi à nouer une relation très fructueuse, au cours de ces 5 dernières décennies, permettant d’atteindre ensemble les objectifs du gouvernement marocain dans le secteur de l’eau.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *