La Banque de France voit la croissance ralentir

La Banque de France voit la croissance ralentir

La croissance française, attendue autour de 0,5% au deuxième trimestre, devrait ralentir à 0,3% sur la période juillet-septembre, estime la Banque de France dans son enquête mensuelle de conjoncture publiée lundi. Il s’agit de la Première estimation de la BDF pour la croissance du produit intérieur brut du troisième trimestre. L’Insee publiera, vendredi, le chiffre préliminaire du deuxième trimestre, que la BDF estimait à +0,4% dans son enquête de conjoncture du mois dernier et que les économistes interrogés par Reuters prévoient en moyenne à +0,5%. L’enquête de juillet fait état d’une progression de l’activité dans l’industrie et les services, avec des prévisions favorables pour les prochains mois, mais à des rythmes modérés. L’indicateur du climat des affaires dans l’industrie est resté stable à 101, celui de juin ayant été révisé en hausse d’un point. Après avoir culminé à 103 en mars, il a perdu un point en avril et mai et reste stable depuis. «Cela cadre avec un ralentissement de l’activité au troisième trimestre, ce qui confirme la première estimation pour la croissance donnée par la BdF», relèvent les économistes de Société générale dans une note. Dans les services, l’indicateur montre aussi des signes de fléchissement, revenant à 96 après deux mois à 97. «L’activité devrait réaccélérer en août mais cela a toutes les chances d’être un effet temporaire dû à une très bonne saison touristique. Manifestement, les Français ont massivement choisi de passer leurs vacances en France pour des raisons budgétaires évidentes», poursuivent les experts de SG.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *