La Banque mondiale proche des jeunes

La Banque mondiale proche des jeunes

Les entreprises marocaines sont engagées dans le travail associatif et dans le social de  »manière frappante », en témoigne l’expérience du partenariat établi entre ces sociétés et les réseaux associatifs pour mettre sur pied des projets de jeunes entrepreneurs innovants,  a indiqué, mercredi à Casablanca, Farid Belhaj, chef du bureau de la Banque mondiale au Maroc. Lors d’une conférence de presse, à l’occasion du lancement du programme  »Innovation et proximité sociale : jeunes et développement » par la commission entreprises et proximité sociale de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et la Banque mondiale (BM), M. Belhaj a salué cette initiative marocaine particulière, exprimant la volonté de la Banque de se placer dans le sillage de cette  »bonne volonté » de la société civile marocaine et travailler de concert avec la commission pour la mise en place du forum de l’innovation qui permettra aux jeunes entrepreneurs de proposer des projets innovateurs et pérennes. Il a fait savoir que la BM contribuera dans cette démarche avec un montant de 150.000 dollars, tout en mettant à disposition son expérience et celle des Nations Unies ainsi que son appui et celui d’autres partenaires marocains et étrangers en terme de ressources financières et humaines et de gestion. Après avoir mis en relief l’importance de ce programme inscrit dans l’esprit  de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), il a relevé qu’il aura pour mission d’interpeller les jeunes innovateurs dans un cadre moins institutionnel dans lequel la Banque mondiale a l’habitude d’opérer généralement. Ce programme vise la mobilisation de différents acteurs socio-économiques dans un nouveau partenariat pour le développement humain et la lutte contre l’exclusion des jeunes ainsi que l’encouragement à l’innovation en faveur des jeunes au Maroc, à travers le financement de projets portés par des jeunes à travers les associations. Il s’agit d’un processus compétitif dont le but est de favoriser la créativité et l’innovation en développement dans une perspective de pérennisation des activités et de leur impact. Ce programme est mis en place à travers deux phases principales, sur une durée de huit mois et se termine par l’organisation, début novembre prochain, du  »Forum 2006 : Innovation et proximité sociale : jeunes et développement ».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *