La Banque Mondiale s’investit au Maroc

ALM : Le président de la Banque Mondiale, James D. Wolfenshon a effectué un séjour de travail les 16 et 17 février au Maroc. Quel est le premier bilan de cette visite ?
Ferid Belhaj : La visite de M. Wolfenshon intervient suite à une invitation que lui avait faite par S.M le Roi Mohamed VI. Le Souverain et M. Wolfensohn s’étaient dejà rencontrés à plusieurs reprises avant à Tanger dont dernièrement, en Juillet 2002. Les réunions de travail qui se sont déroulées à Tanger entre le gouvernement et la Banque Mondiale ont permis aux deux parties de faire le point sur le partenariat entre le Royaume et la Banque mondiale et de tracer le cadre général de nos relations futures. L’un des messages-clé soulignés par M. Wolfenshon est que la Banque mondiale est disposée, si le gouvernement le souhaite et là où il y décèle une valeur ajoutée, à partager son expertise et son savoir. Nous sommes prêts à coopérer dans les programmes prioritaires de développement établis par le gouvernement à savoir: la croissance, l’emploi, l’éducation et le logement. Notre vocation à la Banque n’est donc pas exclusivement financière.
L’originalité de la visite du Président de la Banque découle aussi de sa forme essentiellement focalisée sur la substance. Les seuls autres exemples d’une telle rencontre ont été celle organisée avec les Présidents Russe Poutine et Mexicain Fox. La semaine prochaine, une réunion similaire est prévue avec le nouveau Président du Brésil Lula Da Silva.
Plus concrètement, sur quoi ont porté vos discussions avec le gouvernement et le secteur privé ?
Les réunions de Tanger ont permis de jeter les bases de collaboration avec le nouveau gouvernement. Nous avons constaté l’existence d’une certaine communauté d’approche de bon augure, entre le gouvernement de Driss Jettou et les responsables du secteur privé que nous avons rencontrés. Le leadership du Premier Ministre était également visible dans la gestion de la cohésion gouvernementale lors de nos discussions.
Nous allons tâcher de poursuivre ce dialogue dans les mois qui viennent. Des canevas seront préparés à cet effet et serviront de base à l’evolution de la stratégie de coopération 2001-2004 établie entre la Banque et le Royaume. Ce cadre de cooperation évolue, en effet, si la situation du pays évolue elle aussi. Nous ferons une fois encore le point de la situation lors des réunions de printemps de la Banque mondiale et du FMI a Washington vers la mi-avril.
Quels sont les projets de prêts en cours d’octroi par la Banque pour financer les projets de développement au Maroc?
La Banque vient de signer avec le Ministre des Finances et de la Privatisation deux prêts. Le premier, baptisé « Alpha Maroc », est destiné à financer le programme de financement de l’alphabétisation des adultes. Le second prêt est dédié à l’appui a l’Agence de Développement Social.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *