La Banque Mondiale soigne son image

“Mon challenge est de confirmer l’image de la Banque mondiale (BM) au Maroc, celle d’un partenaire qui souhaite mettre son expertise technique et les fruits de ses expériences au service du pays. La Banque n’est pas simplement un instrument de financement, mais un outil de développement au service du Royaume”.
C’est ainsi que Ferid Belhaj définit sa mission en sa qualité de nouveau chef du bureau marocain. «Olivier Gordon, l’ex-responsable en charge du bureau depuis 1998 a eu le mérite de mettre en place les bases de cette coopération. Je dois capitaliser sur ce travail et le consolider », ajoute-t-il. Cette ambition s’explique par le fait que Belhaj connaît très bien notre pays puisqu’il était depuis 1996, le juriste de la Banque à Washington en charge du portefeuille Maroc.
Ce travail de fond sur l’image de la Banque passait, ainsi, par une politique d’ouverture sur les universités, les médias, la société civile et le tissu économique. Ainsi, le bureau qui emploie une quinzaine de personnes travaille sur un projet d’enrichissement du site de la BM (www.worldbank.org.ma). Objectif: mettre en ligne l’ensemble des travaux effectués sur le Maroc par les experts de la Banque.
Parallèlement, le bureau dispose d’un centre d’information qui sera ouvert davantage sur son environnement local. «Compte tenu des changements qui marquent le développement du Maroc, notre ambition est de pouvoir nous inscrire si le Royaume le souhaite dans le cadre du programme de développement et de réforme du gouvernement », conclut-t-il. Vaste chantier. Ferid Belhaj aura devant lui 3 ans, durée moyenne du mandat à la BM pour concrétiser ces différents chantiers.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *