La Banque populaire française s’empare de Foncia

Les titres détenus par le holding familial SEIP et par Jacky Lorenzetti seront acquis au prix de 40 euros par action, soit une prime de 11,1 %. Une garantie de cours sera proposée, en mars, aux actionnaires minoritaires. Jacky Lorenzetti conservera 7 % du capital de Foncia et continuera de diriger la société. Cotée depuis 2001, Foncia a réalisé en 2005 un chiffre d’affaires de 360 millions d’euros dans la gestion, les transactions et le conseil en immobilier d’entreprise. Ce rapprochement met fin à une longue négociation avec Foncia, convoité également par d’autres groupes, notamment les Caisses d’épargne. Ce rachat est la seconde grande opération réalisée par les Banques populaires, présidées par Philippe Dupont, en quelques mois. Le groupe vient de fusionner sa banque d’affaires Natexis avec Ixis, filiale des Caisses d’épargne. L’acquisition de Foncia s’inscrit dans la stratégie du groupe qui est d’investir dans les métiers en développement. Foncia est le leader en France des services à l’immobilier résidentiel. C’est un groupe qui s’est développé avec beaucoup de pertinence. Plus de 85 % de son chiffre d’affaires est récurrent et insensible aux cycles de l’immobilier. Foncia compte 300 agences et 116 cabinets et son nouveau concept de franchise devrait lui permettre d’élargir son réseau à 1 400 points de vente d’ici à cinq ans. De plus, Foncia s’est implanté avec succès à l’étranger, où il réalise 8 % de son chiffre d’affaires.  Le groupe Banque populaire accompagnera la croissance du modèle Foncia en France et à l’étranger. Le marché du financement immobilier en France représente 8 milliards d’euros et celui des services à l’immobilier 7 milliards d’euros. Foncia propose toute la gamme des services à l’immobilier. Ce sont donc deux intervenants majeurs sur le marché des particuliers qui décident de regrouper leurs forces.  On signale que dans la banque de proximité, les deux groupes sont autonomes. La banque d’affaires bénéficie des performances des Banques populaires via les CCI (certificats coopératifs d’investissement) qu’elle détient.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *