La Banque populaire oeuvre pour la promotion de la franchise

La Banque populaire oeuvre pour la promotion de la franchise

Le secteur de la franchise est en plein essor au Maroc. Véritable locomotive du développement économique du pays, cette forme de commerce séduit de plus en plus les entrepreneurs et poursuit sa cadence d’un rythme croissant. Compte tenu de cette dynamique, le secteur bancaire se veut un maillon indispensable pour  ce secteur. Dans ce sens, la Banque populaire a choisi d’enrichir et de compléter son catalogue d’offre de financement, et ce en lançant, en début des années 2000, un produit bancaire innovant en l’occurrence «Franchise Access». «Il s’agit d’une solution d’accompagnement et de financement sur mesure destinée aux entrepreneurs qui souhaitent investir dans la franchise, en tant que franchisé , maître franchisé ou franchiseur, en dépit du secteur d’activité choisi», indique la Banque populaire. En effet, la Banque populaire apporte par le biais de ce produit bancaire des réponses adéquates et distinctives pour tous types de franchise. «Cette distinction se traduit par la prise en charge de la banque du financement des droits d’entrée et des droits au bail avec un plafond de 1 million DH chacun», précise la Banque populaire. Et d’ajouter que «Franchise Access finance également l’acquisition et l’aménagement et couvre toutes les rubriques finançables du programme d’investissement à hauteur de 70%, minimisant ainsi les apports personnels du franchisé». À ce jour, plusieurs demandes d’investissement en franchise ont été satisfaites et ont été présentées par les différentes Banques populaires régionales avec une concentration au niveau de l’axe Casa-Rabat. «La franchise connaît, en effet, une forte dynamique d’évolution à travers toutes les régions du Maroc. Ce mode de distribution demeure un puissant moteur pour la modernisation du tissu commercial, notamment du commerce de proximité fortement appuyé par les pouvoirs publics. Et l’on s’attend à l’élargissement du marché sur d’autres secteurs d’activité», révèle la Banque populaire. Par segment, le secteur de l’habillement trône sur le marché de la franchise. Il est suivi de la restauration, cosmétique et confiserie. Pour la Banque populaire, «le concept de la franchise pourrait être un levier de développement sur le plan national et international de l’artisanat marocain». Par ailleurs, plusieurs obstacles entravent toujours le développement du marché de la franchise. «Il y a d’abord la cherté du foncier et des locaux commerciaux, d’autant plus que ces derniers doivent répondre à certaines normes exigées par le franchiseur, se rapportant aussi bien à leur emplacement qu’à leurs caractéristiques», explique la Banque populaire. En outre, l’importance des droits d’entrée peut dans certains cas représenter un véritable frein au développement de ce produit.  Parmi les autres facteurs cruciaux, les professionnels énumèrent l’adaptation de la marque à installer dans une zone donnée et son adéquation aux habitudes des consommateurs locaux. De même, le non-respect, partiel ou total, des engagements contractuels aboutirait probablement à la rupture des contrats.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *