La BCE assouplit sa position sur la rigueur budgétaire

Si le projet de la Commission est entériné par les gouvernements, les Etats en déficits –l’Allemagne, la France, l’Italie et le Portugal– disposeront de deux ans de plus pour ramener leurs comptes publics à un quasi-équilibre, en 2006 et non plus en 2004.
A la surprise générale, les principaux dirigeants de la très orthodoxe Banque centrale européenne (BCE) lui ont apporté ces derniers jours leur caution.
Son président, Wim Duisenberg, a indiqué qu’il « soutenait » la formule et le chef économiste de l’institut monétaire, Otmar Issing, s’est montré tout aussi compréhensif lundi soir à New York: les propositions ne remettent nullement en cause le Pacte de Stabilité, qui oblige les pays européens à éliminer à moyen terme leurs déficits, a-t-il dit. Il s’agit d’un revirement assez spectaculaire pour la BCE.
Dans son rapport mensuel d’août, elle écrivait encore: « Il est crucial que les pays de la zone euro (…) honorent les engagements qu’ils ont pris de parvenir à une situation budgétaire proche de l’équilibre d’ici à 2003-2004 ». Comment expliquer ce revirement de la part d’une institution pourtant peu connue pour sa souplesse? Désormais, le BCE a déplacé sa ligne de défense. Plutôt que de s’arc-bouter sur une date précise, elle se concentre sur la philosophie générale du Pacte de stabilité, la tendance à l’élimination des déficits, et sur la limite de 3% du PIB pour le déficit public. « Il y a peut-être de la part de la BCE une volonté d’apparaître moins rigide, plus pragmatique », ajoute Anne Beaudu, économiste du Crédit Agricole, avec l’ébauche d’un « meilleur policy-mix » en Europe, autrement dit une meilleure coordination des politiques monétaire et budgétaire après une phase initiale de confrontation.
Pour Guilhem Savry, de CDC Ixis Capital Markets, l’institut cherche à montrer qu’il n’est pas insensible à l’essoufflement de la reprise, qui accroît les contraintes pesant sur les gouvernements. En outre, le programme de Bruxelles pourrait se révéler au final plus ambitieux que le précédent.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *