La BCE ne doit pas reposer sur ses lauriers

La prévention des risques d’inflation doit être une bataille de tout instant pour la Banque centrale européenne, laquelle ne doit pas dormir sur ses lauriers. «Il faut prêter la plus grande attention à l’inflation et aux préoccupations des citoyens européens», a-t-il dit lors d’un forum sur l’Union européenne et la mondialisation organisé par le ministère français des Finances.
«Les citoyens européens n’ont pas l’impression que l’inflation a été éliminée», a-t-il ajouté.
Lorenzo Bini Smaghi a invité les responsables de la BCE, dont il fait partie, à ne pas «se reposer sur les lauriers de ces huit dernières années». Lorsque la situation économique est bonne, comme cela a été le cas ces derniers mois, il convient que la BCE se concentre sur l’action à mener pour contenir les risques inflationnistes, a-t-il dit, citant par exemple le prix du baril de pétrole. Lorenzo Bini Smaghi a par ailleurs invité les responsables politiques des pays de l’Union européenne à éviter de rendre l’euro ou la BCE responsables de tous les maux économiques, allusion aux commentaires dans ce sens de la part de candidats à l’élection présidentielle en France. «C’est trop facile que certains en fassent le bouc émissaire (…) L’euro n’est pas à l’origine des problèmes des classes (sociales) qui ont le plus de difficultés», a-t-il dit.

 

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *