La BCP initie un programme de rachat de ses propres actions

La BCP initie un programme  de rachat de ses propres actions

L’AMMC a visé sa note d’information

L’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) a visé en date du 3 mai 2019 une note d’information relative à un programme de rachat par la Banque centrale populaire (BCP) de ses propres actions. Cette opération proposée par le conseil d’administration de la banque intervient dans la perspective de régulariser le cours du titre.

«Ces interventions se feront sur le marché central de la Bourse de Casablanca à contre-tendance, en cas de variation excessive du cours sur le marché que ce soit à la hausse comme à la baisse. Cet objectif sera réalisé sans pour autant fausser le bon fonctionnement du marché», peut-on lire du dossier de présentation dudit programme qui devrait se dérouler du 8 juillet 2019 au 7 janvier 2021. En revenant aux caractéristiques de cette opération, le programme devrait porter sur un nombre maximum d’actions à détenir de 9.112.733 actions, soit 5% du capital.

Le prix minimum d’achat est fixé à 351 dirhams au moment où le prix minimum de vente est de 189 dirhams. Il est à noter que ce programme de rachat qui sera soumis à l’autorisation de l’assemblée générale ordinaire de la BCP le 21 mai consiste à intervenir sur le marché central par l’émission d’ordres d’achat et/ou de vente. L’objectif étant de réduire les variations excessives du cours de l’action. Tel que défini par la BCP, le programme devrait intervenir principalement lorsque la volatilité du titre s’écarte significativement de sa volatilité historique. «Le rachat d’actions propres intervient également en cas de liquidité du titre s’écartant significativement des niveaux habituels, empêchant la formation normale du cours sur le marché», apprend-on de la BCP.

A travers ce programme, le Groupe bancaire indique ne pas vouloir constituer un stock de titres afin de procéder ultérieurement à une opération financière ou à une allocation aux salariés. De même, ce programme ne vise pas l’annulation postérieure des titres rachetés. Le Groupe bancaire ne recherche ni un résultat financier ni entend le soutien du cours en s’opposant à une tendance forte du marché. Il est à noter qu’un contrat de liquidité sera adossé au présent programme de rachat et ce conformément à la circulaire de l’AMMC.

Des modalités sont à suivre dans ce sens. A cet effet, le contrat de liquidité devra porter sur 20% du programme de rachat, soit 1.822.547 actions. Il doit être géré dans un compte distinct. De même, le compte titres affecté au contrat de liquidité doit impérativement être soldé au plus tard à la fin du programme de rachat.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *