La BCP réitère son soutien à l’investissement: 2015, année de la PME

La BCP réitère son soutien à l’investissement: 2015, année de la PME

La première mesure engagée vient lever les freins sur la création et l’extension des petites entreprises. Pour ceux qui souhaitent investir dans ce segment, la Banque centrale populaire leur réserve une bonne surprise. Le taux d’intérêt à moyen terme a été revu à la baisse pour se situer en 2015 à 5,25% hors taxe.

Ce taux fixe est destiné à financer le crédit d’investissement des PME à l’exception des entreprises intervenant dans la promotion immobilière. «C’est une mesure que nous pensons importante de par sa capacité à inciter davantage les petits entrepreneurs à investir, à développer leurs activités et à renouveler leur outil de production.

L’investissement aujourd’hui est le thème prioritaire de toutes les entreprises marocaines, malheureusement il est en deçà de ce qu’il devrait être. C’est de notre devoir à tous d’encourager la compétitivité», soutient Soumia Alami Ouali, directrice générale adjointe pôle Banque PME à la BCP, lors d’une rencontre tenue à cet égard, mercredi 14 janvier 2015, à Casablanca.

Et de préciser que la BCP de par son plan d’action dédié aux PME accompagne le plan d’accélération industriel duquel le groupe est partenaire, encourageant ainsi toutes les entreprises qui désirent investir dans le cadre des écosystèmes performants. D’autres mesures suivront au cours de l’année 2015. Elles seront plus orientées vers l’accompagnement des PME consolidant ainsi le partenariat public-privé.

Cette collaboration a pris une nouvelle forme en 2014. La BCP et l’État ont développé un nouveau concept, notamment dans la promotion des entreprises à l’international. 98 clients de la Banque populaire sont partis à la prospection du marché subsaharien. «A fin décembre, ces clients ont réalisé une enveloppe de 300 millions de dirhams de transactions concrétisées. C’est déjà assez considérable pour une opération qui a démarré en juin dernier. Un chiffre de cette taille réalisé en 6 mois est un message fort pour toutes les PME au Maroc», souligne Mme Alami Ouali.

2014 a également été marquée par l’enrichissement du dispositif de restructuration des entreprises, notamment par la mise en place du Fonds de soutien financier de la TPME. Ce dispositif, géré par la Caisse centrale de garantie, vient alléger les charges financières des entreprises. Notons que 50% des parts de marché que détenait le Groupe Banque populaire en matière de recours auprès de la Caisse centrale de garantie ont permis à des milliers de PME de poursuivre une croissance soutenue.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *