La BCP, seule banque marocaine notée

Cette notation se base sur le rôle central que joue la BCP au sien du Groupe Banque Populaire. Le rapport indique que grâce à une large clientèle et à d’importantes ressources collectées, le BCP devrait maintenir sa position de leader sur le plan commercial.
De même, ses performecnes financières devraient rester globalement stables et sa capitalisation importante. Le rapport note que le Groupe est la première banque marocaine en termes de clientèles et détient des parts de marchés dans le crédits et les dépôts d’environ 20% et 31% respectivement. Environ 435.000 «sociétaires» détiennent les 11 banques régionales. Bien qu’il n’y ait aucune obligation légale, les banques régionales versent des dividendes à leurs sociétaires qui avoisinent les 6,5% sur le capital libéré.
Toutes ces banques ont désormais une structure de management à deux niveaux comprenant un directoire et un conseil de surveillance. Standard & Poor’s » considère qu’en ce qui concerne la qualité du management, les cadres du groupe disposent d’une grande compétence ainsi que d’une riche expérience dans les banques régionales. Concernant le financement de l’économie, et si la qualité des crédits est faible et inférieure à la moyenne, cette situation est conséquence directe du profil de la clientèle : PME, artisans et jeunes promoteurs. Cependant, les créances en souffrance du goupe sont bien couvertes par des provisions, à hauteur de 69,6% au 30juin 2003. Les actifs se caractérisent par une part importante de l’ordre de 46% à la même date.
Enfin, le rapport note aussi que pour les besoins de son activité à l’international, le groupe renforce sa présence à l’étranger grâce à un large réseau d’agences et de bureaux de représentation, notamment en France, en Belgique en Espagne au Canada et en Côte d’Ivoire.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *