La BEI accorde au Maroc 140 millions d’euros

Pour son projet autoroutier Settat-Marrakech, le Maroc a, en plus des 110 millions d’euros dont la convention de financement vient d’être signée par l’argentier du Royaume à Naples (Italie), obtenu également la promesse de la BEI d’allouer une enveloppe additionnelle d’environ 10 millions d’euros. Le projet autoroutier Settat-Marrakech vise le prolongement de l’autoroute Casablanca-Settat, entrée en service voilà maintenant deux années. Ambitieux, ce projet mettra en liaison, par voie autoroutière, deux métropoles jouant un grand rôle économique à l’échelle régionale et nationale à savoir Casablanca et Marrakech. La réalisation des travaux de construction du tronçon Settat-Marrakech, d’une longueur de 160 km, nécessitera un délai d’au moins quatre années. Sa mise en service est prévue après 2005/2006. Par ailleurs, le projet « formation professionnelle » est doté d’un budget de 30 millions d’euros. Son principal objectif est d’aider les autorités marocaines à mettre en oeuvre la politique de formation professionnelle « compte tenu de son importance en tant qu’acteur déterminant de compétitivité. » Il prévoit essentiellement la construction d’établissements de formation professionnelle pouvant répondre aux besoins de formation continue des entreprises afin de les aider à se doter de ressources humaines qualifiées. Une condition sine qua non pour améliorer leur niveau de compétitivité, consolider leur place sur le marché local et faciliter leur intégration dans le marché mondial.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *