La BERD promeut l’investissement: Un portefeuille de 405 millions d’euros au Maroc

La BERD promeut l’investissement: Un portefeuille de 405 millions d’euros au Maroc

La promotion des échanges et des investissements a été au cœur du débat de la BERD. La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) a choisi Casablanca pour tenir son forum «Trade and investment».

L’heure étant de mettre en relief la contribution de l’institution bancaire à encourager l’investissement, notamment au Maroc , l’un des partenaires privilégiés de la BERD. «Le Forum pour la promotion des échanges et des investissements offrira à ses participants une occasion unique de découvrir les opportunités d’investissement dans la partie méridionale et orientale du bassin méditerranéen, notamment au Maroc, et de partager leur savoir-faire bancaire en matière de financement des échanges», indiquent dans ce sens les organisateurs.

Les intervenants ont donc passé en revue les différentes opportunités d’investissements en mettant le point sur l’expérience du Maroc. La BERD mène à ce jour 19 opérations au Maroc, soit un portefeuille de 405,1 millions d’euros. La plus grande part de ce portfolio revient aux institutions financières soit une part de 47%. Le secteur de l’industrie en détient 18% au moment où les infrastructures 16%.

L’investissement net cumulé de la BERD s’élève à 488,1 millions d’euros. Le décaissement cumulé avoisine 259,8 millions d’euros à fin mars 2015. Par ailleurs, le volume global des opérations de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement dépasse les 86 milliards d’euros, comprenant ainsi des financements au niveau de l’Europe centrale, l’Asie centrale, la partie méridionale et orientale du bassin méditerranée. Ces zones affichent un cumul de 3.996 projets pour une valeur totale de 252 milliards d’euros. Citons que la BERD est le principal investisseur dans le secteur de l’industrie et des services. Ce volet n’a été développé au Maroc qu’à partir de 2012.

L’année durant laquelle la BERD a décidé d’étendre son activité en termes d’industrie après qu’elle l’avait limitée, au départ, à l’Europe de l’Est. Pour un engagement de 4 milliards d’euros, la BERD finance 540 projets, notamment au Royaume, en Égypte , en Tunisie et en Jordanie. La valeur totale de ces projets avoisine pour sa part les 30 milliards d’euros. En ce qui concerne l’agro-industrie, la part de la région méridionale et orientale du bassin méditerranéen dans le portefeuille de la BERD ne dépasse pas les 5% .

Il en est de même pour le tourisme. Le nombre de projets dans ladite région représente à peine 2% dans le portefeuille de la BERD. Rappelons qu’à travers ces financements, la BERD contribue au développement d’une saine économie de marché, soutient le secteur privé et renforce le développement durable.

La banque européenne pour la reconstruction et le développement promeut dans les pays d’opération l’entrepreneuriat, la concurrence et la privatisation. Au- delà de l’encouragement du cofinancement et des investissements étrangers directs, la BERD mobilise les capitaux intérieurs et fournit une aide technique aux pays cibles.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *