La BERD s’engage pour le développement économique des régions: Une première stratégie dédiée au Maroc

La BERD s’engage pour le développement économique des régions: Une première stratégie dédiée au Maroc

Une première pour la BERD. Le conseil d’administration de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) vient d’annoncer à Londres l’approbation de sa stratégie tracée pour le Maroc.

Les deux parties ont donc identifié quatre volets prioritaires. L’ambition étant de réaliser le potentiel entrepreneurial du Royaume et de soutenir le développement économique des régions.
La nouvelle stratégie vise également à encourager le développement durable avec la mise à niveau des services publics et à booster les marchés financiers.

La BERD affirme dans son communiqué que la mise en œuvre de cette stratégie permettra d’appuyer les projets de développement économique régional. «L’adoption de la première stratégie pour le Maroc, où nous sommes présents depuis deux ans , est une étape décisive dans les activités de la banque», confirme à ce propos Laurent Charbier, directeur du bureau de la BERD au Maroc.

M. Charbier a par ailleurs précisé que «cette feuille de route, axée sur un examen approfondi de chaque secteur au Maroc et un dialogue avec les pouvoirs publics, permettra à la BERD de continuer à soutenir et à développer l’économie marocaine».

La stratégie se basera sur une approche genre dont la finalité est d’améliorer les conditions de travail et d’encourager l’égalité des chances en termes d’emploi dans les régions rurales aussi bien pour les hommes que pour les femmes.

La banque européene a donc indiqué qu’elle contrubuera à la réalisation du potentiel entrepreneurial du Maroc et ce via l’accompagnement des femmes à entreprendre et à augmenter le financement destiné aux petites et moyennes entreprises. Pour ce faire, la banque accordera des lignes de crédit destinées à l’assistance technique en faveur du Royaume.

Le secteur privé est fortement impliqué dans cette feuille de route. La BERD s’engage à renforcer sa participation pour améliorer la qualité des infrastructures et l’efficacité des services publics.

En outre, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement élargira la palette des instruments financiers disponibles et appuyera les solutions financières innovantes, et ce dans une optique de développement des services financiers au Maroc.

Aussi, la banque se concentrera sur le soutien d’émissions d’actions et d’obligations et œuvrera à mieux sensibiliser les investisseurs étrangers à ces produits. Pour rappel, le Maroc est un membre fondateur de la BERD. La banque a consacré près de 380 millions d’euros pour 17 projets au Royaume.

La Banque européenne a conclu avec les banques locales des lignes de crédit de 130 millions d’euros pour la facilitation des échanges. La banque a également fourni un soutien, sous forme d’assistance technique, à plus de 135 petites et moyennes entreprises locales.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *