La BID participe à un projet de 140 millions de DH

Le Maroc et la Banque Islamique pour le Développement (BID) ont signé, mardi dernier à Rabat, deux accords de crédit et de garantie d’un montant global de 7,33 millions de dollars, soit 78 millions DH au titre de la contribution au financement du projet d’électrification rurale des provinces de Tétouan, Ifrane et Safi, d’un coût global de 140 millions de DH.
Le projet qui vise l’électrification de 238 villages (12.528 ménages) s’inscrit dans le cadre du programme du gouvernement visant à assurer l’électrification de 69% du monde rural d’ici 2004, précise un communiqué du département de l’Economie. La cérémonie de signature de ces deux conventions a été présidée par le ministre de l’Economie, des Finances, de la Privatisation et du Tourisme, Fathallah Oualalou, en présence de Mohamed Seddiki, secrétaire général du département de l’énergie et des mines, Ahmed Nakouch, directeur général de l’Office national de l’électricité (ONE), ainsi que de Hani Salem Sounboul, directeur du bureau régional de la BID à Rabat. M. Oualalou, qui s’exprimait à cette occasion, s’est félicité de l’excellence des rapports de coopération entre le Maroc et la BID et de l’intérêt particulier qu’accorde la banque au Royaume pour soutenir le développement économique et social du pays, émettant le souhait de voir ces relations se renforcer davantage à travers l’intensification des interventions de cette institution dans tous les secteurs économiques en apportant plus de soutien aux projets à caractère social.
De son côté, Hani Salem s’est félicité de l’excellence des relations entre la BID et le Maroc, évoquant notamment l’intérêt particulier que porte la banque au financement des projets de développement économique et social du Maroc.
Le directeur général de l’ONE a pour sa part indiqué qu’il s’agit de la deuxième opération de financement consentie par la banque pour des projets de développement rural, rappelant que la BID avait consacré un montant de 38,96 millions de dollars à la mise en place des infrastructures nécessaires pour une opération d’électrification au profit de 41.715 ménages.
Les deux projets s’inscrivent dans le cadre de la troisième tranche de l’électrification rurale (5.181 villages, soit 318.358 ménages), a-t-il dit, notant qu’avec cette tranche, qui sera mise en oeuvre au cours de la période 2002-2004, le taux de couverture en électricité en milieu rural passera de 50 à plus de 70%.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *