La BID tiendra ses 44èmes réunions en 2019 à Marrakech

La BID tiendra ses 44èmes réunions  en 2019 à Marrakech

6,8 milliards de dollars accordés au Maroc depuis sa création en 1975

Le montant global des financements accordés au Maroc par la Banque islamique de développement (BID), qui tiendra ses 44èmes réunions en 2019 à Marrakech, a atteint 6,8 milliards de dollars, a relevé, mercredi à Tunis, le ministre de l’économie et des finances, Mohamed Boussaid.

«Le Maroc occupe la sixième position en termes de financements accordés par la BID avec un montant de 6,8 milliards de dollars à fin 2017, depuis sa création en 1975», a déclaré à la MAP le ministre en marge de l’ouverture des 43èmes réunions annuelles du Groupe de la Banque islamique de développement. Il a précisé que 2,8 milliards de dollars ont été accordés au Maroc pour la réalisation des projets de développement dans les secteurs des énergies (40 %), des transports (27%), de l’eau et de l’assainissement (25 %) et l’agriculture (7 %) et 4 milliards de dollars en tant que facilités du commerce extérieur en faveur du secteur privé et des entreprises publiques. M. Boussaid a ajouté que le Royaume avait aussi bénéficié des prestations de la Société islamique d’assurance des investissements et des crédits à l’exportation (SIACE) (1.334 millions de dollars) et des dons de la banque de 7 millions de dollars.

Concernant les perspectives de la coopération entre les deux parties, il a annoncé que la banque est en stade d’élaborer une nouvelle stratégie pour la période 2018-2021, rappelant que le Royaume avait bénéficié des financements de 1,8 milliard de dollars au titre du programme 2013-2016 auquel la BID a consacré une enveloppe de 2,4 milliards de dollars. Pour 2018, le ministre a fait état de financement dans le cadre du Fonds vie et moyens d’existence créé par la BID en partenariat avec la Fondation Bill Gates et d’autres bailleurs de fonds, du projet de développement de la région Tanger-Tétouan, ainsi que d’une aide technique d’une valeur de 180.00 dollars en faveur de la Société nationale du transport et de la logistique pour la réalisation d’une étude sur les plates-formes logistiques et les infrastructures nécessaires au développement du commerce entre les pays africains.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *