La BMCE Capital co-gère un emprunt obligataire

Cet emprunt, d’une durée de 3 ans et garanti en intégralité par l’Etat  ivoirien, a été présenté, jeudi 7 juillet à Dakar, aux opérateurs économiques  sénégalais et décideurs de la sous-région. La souscription pour cet emprunt avait débuté le 13 juin dernier pour se  terminer le 14 juillet. C’est la Banque nationale d’investissement de Côte d’Ivoire, en sa qualité  de banque conseil de l’Etat, qui a reçu mandat pour structurer et coordonner la  mise sur le marché de l’UEMOA de cet emprunt obligataire. Cette banque a mandaté parmi les co-chefs de file, la BMCE Capital, société  de gestion et d’intermédiation basée au Sénégal. Malgré la crise de ces dernières années, qui a privé le pays de financements  internationaux, le cadre macro-économique de la Côte d’Ivoire a été mieux  maîtrisé, ce qui s’est traduit par une progression de 1% du PIB en 2004  contre -1,70% en 2003 et 1,60% en 2002.
Pour l’année 2005, les perspectives économiques s’annoncent relativement  bonnes avec un taux de croissance projeté à 1%, et l’on s’attend à une  croissance plus forte de l’ordre de 2,5% en 2006 et de 4,7% en 2007.
En 2002, le Trésor ivoirien avait émis sur le marché de l’UEMOA (8 pays) un  emprunt obligataire sur trois ans d’un montant de 30 milliards (100 F Cfa=1,70  dh environ) qui lui a finalement permis de collecter près de 64 milliards FCFA.
L’exploit est réédité en 2003 avec l’émission d’un emprunt obligataire sur  trois ans pour la période (2003-2006) d’un montant de 30 milliards.
Avec un PIB de l’ordre de 12,5 milliards d’euros, la Côte d’Ivoire  a contribué à lui seul à environ 35% au PIB de toute la zone UEMOA en 2004.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *