La BMCI affirme une tendance à la hausse

La Banque Marocaine pour le Commerce et l’Industrie (BMCI), en dépit d’un contexte affligé par la compression en matière d’octroi des crédits, a tout de même réalisé 663,9 millions de dirhams de produit net bancaire au terme du premier semestre 2002, montant en hausse de 25,7 % par rapport à la même période de l’année dernière, indique un communiqué de la banque.
Par ailleurs, la même source ajoute que cette bonne performance traduit la progression de 26,9% de la marge d’intérêt et par l’intégration de l’activité de l’ancienne ABN AMRO Bank Maroc. D’autres facteurs ont incité à cette amélioration. Il s’agit notamment de la hausse de 21,3% de la marge sur les commissions. Laquelle hausse s’explique par celle des commissions liées aux activités de commerce international, de titres et de monétique. Pour leur part, les frais de gestion ont affiché une augmentation de 43,3% pour cumuler un total de 348 millions de DH, le 30 juin 2002. C’est l’opération d’intégration des charges de personnel de l’ex-ABN AMRO Bank Maroc qui a contribué à ce résultat. Quant au résultat courant, il s’est chiffré à 249,2 millions de DH à fin juin 2002, soit une augmentation de l’ordre de 10,5%, qui souligne l’amélioration de la rentabilité d’exploitation.
Le résultat net, pour sa part, a affiché un taux de progression de 14,1%%, qui se traduit par un montant de 166,4 millions de DH au 30 juin 2002. Il faut dire qu’à la clôture de l’exercice précédent, il atteignait 145,8 millions de DH.
Le communiqué fait également état d’une augmentation de 18,5% des dépôts alors que les crédits par caisse en faveur de la clientèle ont enregistré un taux de croissance de 7,4%. Ils se sont établis respectivement à 20,7 milliards de DH et 15,7 milliards de DH. Aussi, les engagements globaux au profit de la clientèle ont également connu un mouvement vers le haut. C’est ainsi que le taux est de 7,4% de plus par rapport au 30 juin 2001.
Sur un autre registre, les dotations nettes aux provisions pour engagements enregistrent, à fin juin 2002, un montant de 61,9 millions de DH contre les 54,4 millions de DH atteints en 2001. D’ailleurs, sur la base du communiqué de la BMCI, on apprend que ce résultat « illustre la volonté de la BMCI de se situer aux meilleurs standards de la profession en matière de couverture des risques ». Quant à la dotation aux provisions pour investissements de 10 millions de DH, elle a été reconduite dans le sens de la poursuite du développement du maillage commercial et du déploiement du nouveau système d’information ATLAS II. L’évolution positive a aussi été soulignée en matière de résultat brut d’exploitation, qui s’est élevé à 320,2 millions de DH, soit un taux de 11% au 30 juin 2002.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *