La BMCI lance les cartes à puce

La BMCI lance les cartes à puce

La Banque marocaine pour le commerce et l’industrie (BMCI) innove. Elle vient d’annoncer le lancement des premières cartes à puce à usage national. C’est à partir de ce lundi 22 mai que cette banque mettra à la disposition de ses clients trois nouvelles cartes dotées d’une micro-puce intégrée. « Il s’agit de Visa Reflex, Visa Classic et Visa Pro. Elles sont les premières cartes à puce utilisables au Maroc à partir d’un compte en dirhams », a précisé Abdelouahhab Karkouri, membre du directoire de la BMCI, lors d’une conférence de presse tenue jeudi 18 mai, à Casablanca. 
Et d’ajouter, «La généralisation de la carte à puce devrait stimuler l’utilisation de la carte bancaire au Maroc, et ce à travers une meilleure sécurité ». Et c’est la sécurité de ces cartes qui fait la différence. En effet, la carte à puce BMCI est une carte de retrait et de paiement «permettant de stocker de façon sécurisée des informations confidentielles telles que le code de secret, le numéro  de compte, les plafonds de paiements…». «En fait, pour les paiements, la différence réside dans l’obligation systématique de la saisie du code confidentiel.
La décision du lancement de ces cartes à puce a été prise, il y a une année. Ce projet a nécessité des investissements conséquents», ajoute François Brousseau, responsable du département Produits, marchés et monétique à la BMCI.  La protection accrue contre la fraude de ces cartes à puce est due au niveau de sécurité élevé des dernières technologies de l’information. « La puce est un microprocesseur extrêmement compliqué et coûteux à copier par rapport à la «piste». Et en cas de vol, la carte ne peut pas être utilisée puisqu’il faut saisir un code confidentiel. La mise en place de ces cartes à puce a nécessité une enveloppe de 4 millions DH  consacrée au matériel informatique», précise Younès Lahlou directeur informatique et organisation de la BMCI. 
Au Maroc, les cartes bancaires sont majoritairement  utilisées pour le retrait du cash au détriment des achats. De ce fait, la migration vers une technologie plus sécurisée devrait améliorer sensiblement le taux d’utilisation des cartes bancaires pour les opérations de paiement. 
Le lancement de ces trois nouvelles cartes sera accompagné par une campagne de communication à partir du mois prochain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *