La Bourse américaine redémarre

La Bourse américaine devrait continuer sur sa lancée la semaine prochaine et être soutenue par des injections de capitaux et un plan de relance économique du président George W. Bush. Mais, les chiffres du chômage pour décembre, s’ils sont mauvais, pourraient freiner sa progression.
Au cours de la semaine de transition entre 2002 et 2003, les marchés boursiers se sont appréciés, réalisant la quasi-totalité de leurs gains au cours d’une spectaculaire envolée jeudi. Wall Street a bondi de 3,59% au cours de la semaine passée pour finir à 8.601,69 points vendredi soir. L’indice composite du Nasdaq a gagné 2,87% à 1.387,06 points et l’indice Standard and Poor’s 500, plus représentatif de la tendance générale, s’est apprécié de 3,79% à 908,59 points. « La Bourse devrait remonter la semaine prochaine. Nous avons eu une envolée des indices, jeudi, suite à de bonnes nouvelles économiques, et mardi, le message du président Bush sur l’économie devrait avoir un effet positif », a estimé Alfred Kugel, stratège chez Stein Roe. « Les investisseurs en ont terminé avec leurs impératifs stratégiques de fin d’année. Ils reviennent maintenant sur le marché avec de l’argent frais », a, pour sa part, noté Tim Smalls, directeur des échanges chez SG Cowen.
Plus réservé, Larry Wachtel, stratège chez Prudential Securities, s’attend à ce que le marché fasse du surplace. Jeudi, pour la première séance de l’année 2003, les indices boursiers ont pris plus de 3%, dynamisés par un indice d’activité du secteur industriel (ISM) bien meilleur que prévu, signalant peut-être une reprise du secteur manufacturier aux Etats-Unis.
À l’inverse, mardi, les investisseurs avaient été déçus par la publication d’un indice de confiance des consommateurs américains médiocre. Cette semaine a été marquée par de très faibles volumes de transactions (entraînant une accentuation des tendances de la bourse), de nombreux investisseurs étant absents des places financières en raison des congés de fin d’année.
Mercredi, les marchés sont restés fermés pour le jour de l’An. La semaine prochaine, les investisseurs s’attacheront particulièrement aux chiffres du chômage aux Etats-Unis pour le mois de décembre, publiés vendredi. Les économistes interrogés par AFX News, filiale d’informations financières de l’AFP, s’attendent à ce que le taux de chômage reste stable à 6% par rapport à novembre. Lundi, le marché recevra l’indice d’activité ISM du secteur non manufacturier pour décembre, attendu en baisse à 56,6 contre 57,4, et mardi, les chiffres des commandes industrielles pour novembre (attendus en baisse de 0,4%).
À la Bourse, les valeurs automobiles ont réagi à la publication de bons chiffres de vente au mois de décembre, en particulier pour General Motors, celles-ci n’ayant toutefois pas réussi à endiguer la chute d’activité amorcée en 2001.
General Motors a pris 3,85% cette semaine pour terminer à 38,54 USD, Ford a perdu 1,12% à 9,68 USD, et Daimler Chrysler a gagné 4,76% à 32,14 USD.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *