La Bourse clôture l’année 2009 dans le rouge

La Bourse clôture l’année 2009 dans le rouge

Les deux baromètres de la Bourse des valeurs de Casablanca ont clôturé l’année 2009 dans le rouge. Les deux principaux indicateurs de cette place financière ont accusé un repli de 4,92% pour le Masi et de 6,58% pour le Madex.  Au cours du deuxième semestre de l’année 2009, le Moroccan all Shares Index (Masi) a reculé de 9,88% à 10 443,81 points tandis que l’indicateur des valeurs les plus actives, Moroccan Most Actives Shares Index (Madex), a perdu 11,16% à 8464,47 points. Leur performance annuelle ressort donc à – 4,92% pour le Masi et à -6,58% pour le Madex.
La Bourse de Casablanca termine l’année 2009 sur une note négative avec zéro introduction. Entre 2000 et 2003, la Bourse avait enregistré  trois introductions. Entre 2004 et 2005, et compte tenu de 5 nouvelles introductions et de la radiation de trois sociétés, le nombre de sociétés cotées est passé de 52 en 2003 à 54 en 2005. Entre 2006 et 2007, les introductions en Bourse se sont accélérées enregistrant dix nouvelles introductions par an. En 2008, la dynamique des introductions en bourse a connu un certain essoufflement avec seulement cinq sociétés qui ont pu accéder à la place financière casablancaise. Avec aucune introduction, 2009 aura marqué les annales boursières de Casablanca. La place a commencé l’année 2010 sur la même tendance de l’exercice écoulé. La première séance de 2010 a pris fin sur une note négative la même qu’ayant marqué la fin de 2009.
Pour le second semestre 2009, les valeurs qui étaient les plus actives sont Addoha avec une part de 14,79%, suivie d’Attijariwafa bank avec 12,09%, Itissalat Al-Maghrib avec 11,64% et BMCE Bank avec 10,84%. Et ce sont ces mêmes valeurs qui ont attiré les plus fortes capitalisations. En tête du palmarès, on trouve Itissalat Al-Maghrib avec une part de 23,41%, devançant de loin Attijariwafa bank avec 10,24% et BMCE Bank avec 8,27%.  En quatrième place, il y a CGI avec 5,90% suivie de près par Addoha avec 5,77%. Durant ce semestre, 116.021.169 titres ont été échangés.  Avec un nombre de 117.576 transactions, le volume global du semestre était de 72.618.590.253,09 dirhams. Le marché central s’est vu échangé 33.485.617.053,02 dirhams d’actions, 5.316.285.769,28 dirhams d’obligations et 491.538,44 dirhams de droits. Le marché de blocs, à son tour, a connu des transactions qui se sont élevées à 26.877.938.956,26 dirhams. Le volume de transfert, au cours du deuxième semestre 2009, a atteint 507.712.380,25 dirhams. De son côté, la capitalisation boursière s’est élevée à 508.892.699.63,37 dirhams.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *