La Bourse consolide et se stabilise

«Le marché casablancais se dégage des performances satisfaisantes au terme du premier semestre 2003 » estime les analystes de la BMCE capital Bourse dans la note de recherche relative au premier semestre 2003. L’évolution des deux indicateurs de la place peut être scindée en quatre phases. La phase 1 : Le marché évolue favorablement pendant les deux premiers mois de l’année, laissant présager une éventuelle reprise. La phase 2 : L’anticipation de mauvais résultats 2002 des sociétés cotées fait déprimer la place pendant plus d’un mois. La phase 3 : Le marché repart avec un nouvel élan après la publication des résultats et accélère fortement son rythme de croissance pendant la première quinzaine de juin. Enfin, la phase 4 : Après avoir inauguré de nouveaux seuils de performances, la Bourse des Valeurs de Casablanca consolide ses gains et se stabilise. Ainsi, à l’issue du mois de juin, le Moroccan All Shares Index s’apprécie de 6,96 % à 3 546,48 points améliorant sa performance annuelle à 19,60 %. De son côté, le baromètre des valeurs du continu gagne 6,96%.Au niveau de 2 941,40 points, les gains engrangés depuis le 1er janvier 2003 par le MADEX s’établissent à 17,06 %. Pour sa part, le portefeuille BMCE Capital Bourse laisse apparaître une performance annuelle de 29,1 %. Dans ce contexte, la capitalisation boursière s’est améliorée de plus de 17 milliards de DH depuis le début de l’année à 104,1 milliards de DH. Au terme du premier semestre de l’année 2003, la Bourse des Valeurs de Casablanca traite à un PER 2003 E et 2004 P de 13,3x et de 12,8x et offre un rendement de dividende de 3,9 %. A fin juin 2003, le chiffre d’affaires s’élève à 10 139 millions de DH, en progression de 21 % comparativement aux six premiers mois de l’année dernière. Cette tendance est à mettre au compte du volume transactionnel réalisé sur le Marché de Gré à Gré qui progresse de près de 60 % à 6700 millions de DH. À l’inverse, les échanges sur le Marché central, représentant 34 % du négoce global, enregistrent un retrait de 18% à 3 439 millions de DH.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *