La Bourse de Casa s’ouvre sur le marché ouest-africain

La Bourse de Casa s’ouvre sur le marché ouest-africain

Les partenariats et les alliances intra-africaines fusent. C’est ainsi que dans le prolongement de la visite officielle de Sa Majesté le Roi Mohammed VI en Côte d’Ivoire, une délégation représentant le marché boursier de Casablanca a récemment effectué une visite de travail à Abidjan en Côte d’Ivoire, auprès de ses homologues de l’Union économique et monétaire ouest-africaine à Abidjan.

A l’issue de cette journée de travail, les deux délégations ont décidé de créer un Groupe d’impulsion des marchés des capitaux. «C’est une matérialisation de la volonté des acteurs du marché des capitaux du Royaume du Maroc d’œuvrer avec ceux des pays de l’UEMOA au développement de leurs marchés respectifs afin de contribuer plus efficacement au financement des entreprises de leurs espaces économiques», a expliqué Karim Hajji, directeur général de la Bourse de Casablanca et chef de la délégation marocaine.

Ainsi, afin d’opérationnaliser ce rapprochement, le Groupe d’impulsion des marchés des capitaux a créé cinq comités distincts. Il s’agit du comité harmonisation réglementaire, le comité transactions marché / post-marché, le comité développement marché et nouveaux produits, le comité technologie et le comité Bourse des matières premières. Ces comités, composés de représentants des différentes entités, devront dans un délai de trois mois définir et mettre en œuvre un plan d’actions visant le rapprochement des deux marchés dans les domaines réglementaire, transactionnel, post-transactionnel et technologique, tout en veillant à développer conjointement de nouveaux marchés et produits. Par ailleurs, il est à signaler que cette visite se situe dans le cadre de la mise en œuvre des conventions de partenariat signées en 2013 entre la BRVM et la Bourse de Casablanca ainsi qu’entre les régulateurs des deux marchés (CDVM et CREPMF) visant au renforcement de la coopération entre les deux parties.
C’est ainsi que cette rencontre a également été l’occasion de renforcer les relations entre les associations professionnelles des intermédiaires en Bourse (APSB et APSGI), à travers la signature d’un protocole d’accord de coopération et d’échanges d’information.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *