La Bourse de Paris dans le rouge

Après avoir ouvert en baisse de 0,77 %, le CAC 40 cédait 0,58 % à 4.560,21 points à 11H35 (10H35 GMT). L’indice du Nouveau Marché reculait pour sa part de 1,01 % à 1.153,29 points. Le montant des échanges sur les valeurs bénéficiant du Service à règlement différé (SRD) s’élevait à 1,19 milliard d’euros.
Hier certains ont pas mal racheté de valeurs technos, grâce à la bonne nouvelle de SAP, et aujourd’hui ils prennent leurs bénéfices, explique un opérateur. Le numéro un européen du progiciel, l’Allemand SAP, a annoncé mercredi prévoir une hausse de plus de 16 % de son chiffre d’affaires en 2001 comparé à l’année précédente. Le marché s’attend pour la semaine prochaine à une des pires semaines en termes de résultats d’entreprises depuis 1990-91, ajoute un autre. Mercredi, le DJIA, principal indicateur de Wall Street, a reculé de 0,56 % et l’indice composite de la bourse électronique Nasdaq de 0,53 %, sous l’effet d’un mouvement de prises de bénéfices amorcé par des rumeurs courant sur le marché. Mais ces ventes bénéficiaires s’expliquaient également par le haut niveau atteint par les indices dans le courant de la journée.
Ailleurs en Europe, la tendance était tout aussi morose. Londres cédait 0,65 %, Francfort 1,02 % et le DJ Euros Stoxx 0,82 %. À Paris, les valeurs technologiques, bien remontées mercredi, reperdaient une partie du terrain gagné. Alcatel cédait 2,94 % à 19,46 euros, STMicro électronics-1,81% à 37,94 euros, Cap Gemini , Ernst and Young 2,98 % à 86,35 euros et Dassault Systèmes 1,95% à 55,40 euros. Vivendi Universal continuait sa lente mais inexorable descente, cédant encore 1,21% à 57,10 euros.
Le titre souffrait encore du placement sur le marché de 55 millions d’actions Vivendi Universal auto-détenues par la Deutsche Bank et Goldman Sachs lundi dernier.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *