La Bourse de Paris termine en hausse

Le CAC 40 a pris 18,41 points à 5.183,45 points, dans un volume d’échanges modeste de 4,17 milliards d’euros. Londres a pris 0,73%, Francfort 0,29% et l’Eurostoxx 50 0,37%. «Les investisseurs ont beaucoup de liquidités financières à placer et reviennent donc à l’achat dès que la visibilité se dégage un peu», a commenté Yann Azuelos, analyste chez Meeschaert Asset Management.
Les statistiques économiques américaines du jour ont eu peu d’influence sur le CAC 40 car elles sont globalement proches des attentes des analystes.  L’économie américaine a créé 128.000 emplois en août après 121.000 en juillet, tandis que le taux de chômage baissait à 4,7% contre 4,8% le mois précédent, des chiffres pratiquement conformes aux attentes des analystes.
Le salaire horaire moyen a progressé de 2 cents à 16,79 dollars (+0,1% sur un mois) une hausse plus sage que les +0,3% attendus par les analystes. «Ce sont les données sur les salaires qui ont plu au marché, en réduisant les risques d’ inflation et donc d’un nouveau relèvement des taux directeurs de la Réserve fédérale américaine», a expliqué Yves Marçais, de Global Equities.
Toujours aux Etats-Unis, les dépenses de construction ont cependant déçu en reculant de 1,2% en juillet, alors que les analystes anticipaient un statu quo, tout comme le baromètre ISM d’activité industrielle en repli, à 54,5% en août contre 54,7% en juillet, au lieu de la stabilité attendue. Les dépenses de construction sont "très faibles", a déploré James Knightley, économiste d’ING.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *