La bourse en net retrait

La bourse en net retrait

La Bourse des valeurs de Casablanca a clôturé ce quatrième vendredi du mois de mai en net retrait, après avoir enregistré en début de semaine les replis les plus importants de l’année 2006. C’est ce qui ressort de l’analyse du marché hebdomadaire de BMCE Capital.
En effet, l’indice de toutes les valeurs cotées (Madex) s’est contracté de 8,17 % à 7 041,66 points, tandis que le Moroccan Most Active Shares Index (Masi) s’est délesté de 8,31% à 5 676,25 points.
De ce fait, les gains year-to-date des deux indicateurs se trouvent ramenés à +27,13% pour le Masi et à +30,22% pour le Madex. La valorisation globale du marché accuse, quant à elle, une perte de 8,5 % à 322,1 milliards de DH.
En tête du podium des plus fortes hausses de la semaine, LGMC se bonifie de 27,57 % à 546 DH, portant, de ce fait, sa performance annuelle à +109,2%. Loin derrière, Taslif se hisse de 5,09 % à 235,30 DH. La société de financement est suivie du Crédit du Maroc qui marque une hausse de 2,16 % à 710 DH, cumulant un gain de +67,1% depuis le début de l’année.
A ce niveau de cours, la filiale marocaine de Calyon affiche un rendement de dividendes estimé à 3,0% en 2006.
A contrario, Eqdom perd 13,30% à 1 630 DH, accusant ainsi le repli hebdomadaire le plus important. Pour sa part, CIH se défait de 11,94% à 368,10 DH. La filiale bancaire du groupe CDG ramène, en conséquence, ses bénéfices pour 2006 à +85 %. Dans la même proportion, SNI régresse de 11,85 % à 1 160 DH, offrant, de facto, un «Dividend Yield» estimé à 2,4% en 2006.
Fortement dynamique, la semaine s’est soldée par une volumétrie s’élevant à 3,3 milliards DH générée intégralement sur le Marché central. Selon les analystes de BMCE Capital, ce compartiment a été animé à plus de 58% par les titres Itissalat Al Maghrib, Risma, ONA et Attijariwafa Bank. Cette quatrième semaine du mois de mai a été particulièrement marquée par la nouveauté de MarocTelecomqui s’apprête à lancer son offre de la télévision par ADSL, déclinée en quatre bouquets variant de 49 à 199 DH par mois. La conserverie Cartier Saâda devrait par ailleurs, effectuer son introduction en Bourse courant juin par l’émission de 120 000 nouvelles actions pour un montant global de 22,2 millions DH. Autre fait marquant, le Centre marocain de conjoncture table sur une croissance de 7,1% en 2006, favorisée par une bonne récolte céréalière qui afficherait une progression de 26,7%.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *