La bourse entre en phase de consolidation

Phase de consolidation à la Bourse de Casablanca. A l’issue de la session de mercredi, la sphère boursière ne s’est en effet renforcée que très timidement, comme en attestent les évolutions de ses deux principaux indicateurs, qui n’ont affiché qu’une petite appréciation.
En effet, l’indice vedette de la place financière marocaine Masi a amélioré ses gains de 0,20% à 10 026,96 points. L’indice Madex, qui regroupe les titres des grandes capitalisations les plus liquides, s’est également inscrit dans la même tendance, en s’appréciant de 0,19% à 8 207,11 points.
Les performances year-to-date des deux indices de la place en ressortent, de ce fait, améliorées à +5,78% pour le Masi et à +5,98% pour le Madex.
Selon la lettre boursière quotidienne de BMCE Capital, la valorisation globale de la place casablancaise s’est ainsi élargie de 0,4%, s’établissant à 440,1 milliards de dirhams. Moins dynamique et intégralement généré sur le marché central, le chiffre d’affaires de cette session s’élève à 508,5 millions de dirhams.
Le marché boursier marocain continue ainsi globalement à évoluer de manière favorable, toujours avec le secteur immobilier comme locomotive de la cote. La journée de mercredi a, en effet, été marquée par la bonne tenue des indices du secteur de l’immobilier, dopé par les transactions sur Addoha. Ainsi, et comme à l’accoutumée, cette valeur était la plus échangée, polarisant 20,8% du négoce à 105,6 millions de dirhams, selon les analystes financiers de BMCE Capital.
De leurs côtés, les titres ONA et HPS ont drainé respectivement 71,7 millions de dirhams et 62,6 millions de dirhams, soit 14,1% et 12,3% du volume transactionnel de la journée.
Au palmarès des plus fortes hausses, Wafa Assurance a flirté avec le maximum autorisé à 1 558 DH. A ce niveau de valorisation, la filiale assurance du groupe Attijariwafa Bank a offert un rendement de dividende estimé à 1,4% en 2006. Pour sa part, Involys poursuit son ascension, progressant de 4,74% à 420 DH et réduisant ses pertes annuelles à -1,2%. La société spécialisée dans les technologies de l’information et de la communication est suivie de SCE, laquelle s’est bonifiée de 4,06% à 359 DH. A contrario, Sothema B a perdu 2,64% à 701 DH pour 1 602 actions traitées. A ce niveau de cours, la société pharmaceutique a affiché un Dividend Yield estimé à 5,0% en 2006. Dans une proportion de moindre ampleur, Fertima a accusé un repli de 1,39% à 355 DH, établissant sa contre-performance 2007 à -1,4%. De son côté, Rebab Company a régressé de 1,32% à 375 DH, réduisant ses gains year-to-date à +15,7%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *