La BP Rabat-Kénitra explique son action

Donnant suite à la série de journées organisées par les Banques populaires régionales un peu partout dans le Royaume, la Banque populaire de Rabat-Kénitra a organisé une journée économique et sociale dédiée à sa région, sous la thématique de la mise à niveau et de la dynamisation de l’investissement régional. Cette journée d’études, la 3-ème d’une série de 11 rencontres programmées par les BP régionales, vise, selon les organisateurs à « relayer au niveau de la région, à travers une forte action de proximité, la politique nationale de mise à niveau du tissu économique et de la relance d’investissement ».
Principaux thèmes au programme de cette rencontre : « Les défis de la mondialisation et les enjeux de la relance économique », « spécificités régionales, les secteurs porteurs et les perspectives de développement », « potentialités du développement du secteur agricole dans la région du Gharb » et « la nouvelle politique en matière d’habitat social et son implication : cas de la région de Rabat-Kénitra ».
Intervenant à cette occasion, le ministre des Finances et de la Privatisation, Fathallah Oualalou, a invité dans ce sens les établissements bancaires à « jouer un rôle essentiel dans la relance de l’économie nationale ». Ceci, en appuyant les mécanismes d’accompagnement et de garantie mis en place par l’Etat au service de l’investissement, de l’entreprise et de la mise à niveau de l’économie nationale. Cette journée d’étude constitue, selon le ministre, une occasion pour engager la réflexion sur les moyens de promouvoir le développement durable dans la région de Rabat de grandes potentialités industrielles, agricoles, culturelles et touristiques.
Intervenant également à cette occasion, le président du Groupe Banques Populaires, Noureddine Omary, a expliqué que la conjoncture actuelle nécessite l’implication de l’ensemble des acteurs économiques et la mobilisation de toutes les ressources au service de l’entreprise marocaine.
« Il est de notre devoir d’apporter le soutien nécessaire à l’entreprise marocaine afin qu’elle acquiert l’immunité indispensable pour faire face aux contraintes de la mondialisation et la doter des instruments à même de l’aider à contribuer à créer de nouvelles opportunités d’emploi » et de participer ainsi à la relance de l’économie marocaine, a-t-il ajouté.
Outre les différentes conférences, des ateliers dédiés à l’assistance à la création d’entreprises, aux instruments de la mise à niveau et aux offres de financement appropriés étaient également au programme. Cette journée était également l’occasion de procéder à l’inauguration de deux nouvelles agences BP à Kénitra et d’une nouvelle branche micro-crédit à Sidi Kacem.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *