La CDG et le Crédit Agricole détiennent 77% du Parc Haliopolis

La CDG et le Crédit Agricole détiennent 77% du Parc Haliopolis

La CDG et le Crédit Agricole du Maroc sont devenus les deux actionnaires majoritaires dans le capital du parc halieutique d’Agadir, «Parc Haliopolis». À hauteur de 77%, ces deux entités gèrent désormais ce parc  d’une superficie d’environ 150 hectares, situé à une trentaine de kilomètres du port d’Agadir. Avec un capital total de 173 millions de dirhams, le tour de table comprend ainsi la CDG, à travers sa filiale MEDZ, avec 55% du capital, soit 95 millions de dirhams.
Le Crédit Agricole du Maroc arrive en seconde place avec 22% du capital et 38 millions de dirhams. Le Fonds Igrane est lui aussi actionnaire dans «Parc Haliopolis» à hauteur de 15% et 26 millions de dirhams. Et enfin, il y a la région Souss-Massa-Drâa avec 8% du capital, soit 14 millions de dirhams.
Parc d’activité industrielle et logistique, Haliopolis offrira un potentiel de transformation de 500.000 tonnes par an dont 150.000 tonnes par les unités d’Agadir qui s’y délocaliseront et 250.000 tonnes par les nouvelles unités qui s’y implanteront. Dans le Bulletin officiel N ° 5770, on souligne que le coût global d’investissement pour ce projet est estimé à 576 millions de dirhams. Un coût financé par des fonds propres et des emprunts respectivement à hauteur de 40 et 60%. Le programme d’investissement couvrira des surfaces dédiées à l’industrie de transformation des produits de la mer, à la logistique et aux activités supports et de services.
Selon la même source, on indique que le plan d’affaires de la société «Parc Haliopolis» pour la période 2010-2042 montre que le chiffre d’affaires enregistrera 116,5 millions de dirhams en 2010 avec un cumul de 2 milliards de dirhams sur cette période
Pour le résultat d’exploitation, il passera de 49 millions de dirhams en 2010 à 95,7 millions de dirhams en 2042, avec un pic de 110 millions de dirhams en 2039. Quant au résultat net, il enregistrera 30,4 millions de dirhams  en 1010 et passera à près de 67 millions de dirhams en 2042, avec un pic de 77 millions de dirhams en 2039. Selon toujours cette édition du Bulletin officiel, les taux de rentabilité interne du projet et des actionnaires sont estimés respectivement à 9 et 12%. Créée en 2002 par le Groupe CDG, MEDZ s’affirme donc comme le partenaire privilégié des pouvoirs publics dans la mise en œuvre, à travers les régions du Royaume, de politiques sectorielles à même d’assurer un développement économique et social équilibré et pérenne, créateur de richesses et d’emplois.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *