La CDG majoritaire à la Sofac Crédit

Le suspense n’a pas trop duré. Finalement, c’est la Caisse du Dépôt et Gestion (CDG) qui a porté le dernier lot d’actions cédé par la Caisse Interprofessionnelle Marocaine de Retraite (CIMR) dans le capital Sofac crédit. Cette dernière est désormais contrôlée par la CDG et Interfina, qui détiennent respectivement 56,25% et 31 % du capital de cette société de crédit, contre 5 % à la Somaca. En dépit du niveau de valorisation du titre, les analystes de Wafa Bourse recommandent de sous-pondérer le titre dans les portefeuilles, en raison notamment du manque de visibilité du secteur, des niveaux particulièrement bas de rentabilité des fonds propres et de la marge d’intermédiation de la Sofac. La CDG envisage, dans les douze mois qui viennent, d’arrêter l’achat des actions Sofac Crédit et de s’investir pleinement dans le développement de la société ainsi que la dynamisation de sa croissance. L’objectif étant d’explorer les possibilités de partenariat et de performance. De manière générale, sa politique sera basée sur toutes les conditions de nature à moderniser les modes de fonctionnement de la société. Parmi les points faibles de la société, on notera notamment la progression significative des créances en souffrance. Par ailleurs, la rentabilité financière de Sofac se situe à un niveau plus faible que le secteur. Elle a diminué fortement en 2000. Passant de 15,4 % à 13,1% suite à la baisse du résultat net de près de 13 %. Les analystes de Wafa Bourse, prévoient une reprise du résultat net de la société en 2002 et une reprise favorisée par la baisse, dès cette année 2001, du ratio dotations aux provisions-encours. Cette opération de cession d’actions que détenait la CIMR dans le capital de la Sofac s’inscrit dans une logique bien tracée par M. Abdjellile Chraïbi, président de la CIMR. Celle-ci vise essentiellement la restructuration de la caisse.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *