La Centrale Laitière consacre 1% de son résultat net à sa Fondation

La Centrale Laitière consacre 1% de son résultat net à sa Fondation

«Centrale Laitière est un projet qui avance sur deux jambes. La première est économique, la deuxième est sociale. Aujourd’hui, je vais m’attarder sur l’aspect social. Centrale Laitière c’est 70 ans dans la nutrition et dans ce qu’il y a de mieux pour la famille et les enfants, le lait». C’est en ces termes que de Driss Bencheikh, président-directeur général de la Centrale Laitière, a commencé son discours annonçant la naissance de la Fondation Centrale Laitière pour la nutrition de l’enfant, lundi 7 juin, à Casablanca. Devant un parterre «d’amis», de responsables dans le Groupe ONA et bien d’autres personnalités, M. Bencheikh a rendu un hommage spécial au ministère de l’Education nationale qui accompagne la Fondation dans ses projets dans la région d’El Jadida. «Je suis fier de ce que fait la Fondation et les responsables du ministère. Je saisis cette occasion pour leur rendre hommage et aussi pour dire que je suis moi-même issue de l’Education nationale publique», a-t-il noté. La Fondation Centrale Laitière pour la nutrition de l’enfant est une association autonome juridiquement et financièrement. Pour se donner les moyens de réaliser ses objectifs, le financement de son activité est assuré par une cotisation équivalente à 1% du résultat net de la Centrale Laitière, à laquelle peuvent s’ajouter diverses donations. «Aujourd’hui, j’annonce non seulement la naissance de la Fondation Centrale Laitière pour la nutrition de l’enfant, mais aussi le bilan de sa première opération puisque juridiquement cette Fondation existe, il y a plus de 15 mois», a souligné M. Bencheikh. Effectivement, la première opération pilote de lutte contre les troubles dus aux carences en micronutriments, principalement les carences en vitamines A, D, fer et iode a eu lieu dans les écoles rurales à El Jadida. Le programme «Nutrition et Développement» porte sur la distribution quotidienne en milieu scolaire de petits déjeuners aux formules fortifiées. Il s’agit  de Nutrilait, un lait UHT entier, aromatisé saveur vanille, en format 200 ml, fortifié en vitamine A, D3, fer et iode. Une ration représente 30% des apports journaliers recommandés en fer, iode, vitamine A, D3 et calcium. En plus du Nutrilait, il y a des Biscuits Golden, riches en blé et élaborés à base de Vitamix et du Premix, farine nationale enrichie. Une ration représente 12 à 15% des apports journaliers recommandés en vitamines B2, PP, B1, B9 et 26% des besoins en fer.  «Nutrilait est produit spécialement par la Centrale Laitière pour la Fondation qui la lui vend au prix coûtant. Ce produit est le fruit du travail de notre équipe Recherche et Développement», a indiqué M. Bencheikh. Pour le lancement de cette Fondation, le programme a donné la priorité au milieu rural où le taux de carences est le plus prononcé. En étroite collaboration avec les équipes de l’Académie régionale de l’éducation de la région Doukkala-Abda, 3.700 écoliers ont pu ainsi bénéficier de la distribution gracieuse et quotidienne d’un petit déjeuner équilibré et fortifié. La Fondation compte élargir cette action à d’autres régions du Royaume afin d’intégrer un maximum d’écoliers et les accompagner dans leur réussite scolaire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *