La CGEM établit l entente entre les grandes entreprises et les PME-PMI

La CGEM établit l entente entre les grandes entreprises et les PME-PMI

Un projet de paix économique est actuellement élaboré par le patronat marocain. Le but étant de réconcilier la grande entreprise à la PME-PMI. Une entente prometteuse pour l’économie nationale qui mise sur ces deux pôles pour drainer la croissance de l’économie marocaine et consolider la compétitivité économique du Maroc. En effet, ce projet répondrait à des enjeux micro et macroéconomiques , contribuant au développement des régions, à la réduction du taux de mortalité des PME-PMI et la professionnalisation de la formation des compétences nationales. De même, ce projet servirait à diversifier le sourcing des grandes entreprises et à mobiliser, entre autres, des synergies inter PME-PMI. À cet effet, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a créé ad hoc une commission dédiée au développement du partenariat grande entreprise/ PME-PMI. La naissance de cette commission revient à deux facteurs principaux, à savoir la récession économique installée en Europe et qui impacte de manière significative l’économie nationale. La deuxième motivation à la création de cette commission s’inscrit dans le cadre du «renouvellement des instances de la CGEM avec une vision orientée vers l’activation de nouveaux leviers pour le développement de l’économie marocaine», précise la fédération. Et d’ajouter que «les objectifs de cette commission sont de permettre aux grands comptes de bénéficier de gains de compétitivité en intégrant dans leur chaîne de valeur des PME innovantes et de les accompagner en vue d’étendre leurs marchés et dépasser la taille critique de leur développement». Présidée par Fayçal Mekouar, la commission grande entreprise/PME-PMI a choisi de structurer sa démarche à travers un cabinet de conseil international.
Le but est d’identifier les bases d’un partenariat «gagnant-gagnant» des deux pôles entrepreunariaux. Une réflexion de fonds est menée en interne pour  définir la vision, arrêter la problématique et identifier les objectifs. Afin d’élaborer le plan d’action de la commission, une consultation a été initiée pour conceptualiser et décrire le contenu du «partenariat grande entreprise/PME-PMI», proposer un plan d’action pour sa traduction concrète, définir la méthodologie de déploiement et définir la méthodologie de suivi et d’évaluation. Notons que la mission sera conduite selon un mode projet avec deux instances de pilotage.
Le premier comité est chargé de la prise de décision, de l’arbitrage et du suivi global de la mission. Le deuxième comité se focalise sur le suivi opérationnel, la levée des points de blocage et la coordination.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *