La CGI ne connaît pas la crise

La CGI ne connaît pas la crise

En dépit d’un contexte sectoriel très peu porteur, la Compagnie générale immobilière (CGI), filiale locomotive du pôle promotion et développement immobilier de CDG Développement, a su concrétiser ses objectifs de développement et tirer son épingle du jeu.

«Les résultats de la CGI au 1er semestre laissent paraître un chiffre d’affaires en hausse de 43%, un résultat d’exploitation qui évolue de 36% et un résultat net en hausse de 32%», a expliqué Rachid Benchaaboun, directeur général du pôle finance et support, lors de la conférence de presse de présentation des performances au premier semestre 2013 tenue, mercredi 25 septembre, à Casablanca. Et de poursuivre : «CGI a réussi à dégager des réalisations très appréciables, dans un contexte de ralentissement dans tout le secteur».

Ainsi, de manière générale, les indicateurs clés ont continué à progresser favorablement par rapport au premier semestre 2012 totalisant un résultat d’exploitation de 220 millions de dirhams et un résultat net part du groupe de 144 millions de dirhams. Aussi, le top management de la CGI a noté avec satisfaction les différentes commercialisations lancées lors du 1er semestre 2013 qui ont permis de générer un chiffre d’affaires consolidé de 1,627 milliard de dirhams réalisé à hauteur de 66% par la CGI.

En effet, au titre du premier semestre 2013, CGI a lancé la commercialisation des «Allées du parc» (lots de villas et la 1ère tranche d’appartements à Kénitra), des «Quais verts» (4ème tranche d’appartements à Oujda), «Al Massira» (3ème tranche d’appartements à Fnideq), de Madinat Badès (2ème tranche d’appartements et commerces à Al Hoceima), des «Jardins de Souss» (3ème tranche d’appartements et commerces à Agadir) et des «Vergers des domaines de Noria» (lots de villas à Marrakech). Dans le même sillage, l’activité logement de la CGI a connu une évolution de 7%, notamment suite à la continuité de livraison du projet «Casa Green Town» évalué à 598 millions de dirhams et du projet «Sequoias» évalué à 98 millions de dirhams.

S’agissant des investissements, CGI ne semble nullement être impactée par la crise qui touche toutes les branches du secteur de l’immobilier. «Notre plan d’investissement ne sera aucunement impacté par la conjoncture sectorielle. Vous savez, dans l’immobilier, l’investissement doit être planifié sur plusieurs années et c’est ce que nous faisons. Cependant, on pourra toujours adapter certains de nos investissements à la demande du marché en les répartissant en tranches», a expliqué M. Benchaaboun. A noter que les réalisations du premier semestre 2013 en termes d’investissements consolidés s’élèvent à plus de 1,619 milliard de dirhams réalisés à hauteur de 63% par la CGI et 37% par ses filiales.  
Aussi, dans la continuité des exercices précédents, le chiffre d’affaires et le résultat net pour l’exercice 2013 devraient continuer leur progression et enregistrer une amélioration significative par rapport aux réalisations précédentes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *