La Chine développe ses marchés financiers

La Chine développe ses marchés financiers

La Chine inaugure ce vendredi sa nouvelle Bourse réservée aux petites et moyennes entreprises innovantes et dynamiques, baptisée «Chinext», un nouveau pas dans ses efforts pour développer ses marchés financiers. Dans l’esprit de la création du Nasdaq de New York, ce second marché réservé aux sociétés nationales ayant un fort potentiel de croissance doit entrer en activité une semaine plus tard, avec le début de cotation d’une trentaine de sociétés. «La vision de Chinext est de construire une plate-forme de marché apportant un soutien solide au développement des entreprises innovantes (…) et en croissance, une place avec un caractère distinct et une compétitivité internationale», proclame la Bourse de Shenzhen (sud) à laquelle est rattaché Chinext, tout en opérant de façon «indépendante».
L’instauration de ce marché vise en effet à faciliter le développement des PME en leur rendant accessible une source de financement qu’elles obtiennent difficilement du système bancaire.
Cela va encourager les fonds de capital-investissement et le capital-risque à les financer car «ils auront plus de possibilités de récupérer» leurs investissements, souligne Jackson Wong, vice-président de Tanrich Securities.  Mais Andy Xie, un économiste indépendant de Shanghai, souligne que ce second marché «ne devrait pas vraiment aider les vraies jeunes pousses», en raison des exigences de profitabilité imposées pour leur enregistrement sur le Chinext.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *