La Chine étend son influence au sein du FMI

Dans une décision historique, le conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a décidé d’augmenter les droits de vote des grandes économies émergentes et de faire de la Chine sa troisième puissance. «Cet accord historique est le plus important changement dans l’histoire du FMI depuis 65 ans et la plus importante reconnaissance du rôle des marchés émergents dans l’économie mondiale», a commenté Dominique Strauss-Kahn, directeur général du FMI, lors d’une conférence de presse.Aux termes de cet accord, 6% des droits de vote seront transférés des Etats développés vers les pays émergents «dynamiques». Cela signifie que la Chine va désormais disposer au sein du FMI d’une influence supérieure à celle de la France, de la Grande-Bretagne et de l’Allemagne qui se partageaient la troisième place derrière le Japon et les Etats-Unis.Cette modification va accroître l’influence des puissances comme l’Inde, le Brésil et la Russie et elle traduit un bouleversement de l’ordre économique mondial par rapport à celui hérité de la Seconde Guerre mondiale.Les Etats membres du FMI vont voter sur ce projet dans les prochaines semaines avec un taux d’approbation qui doit être supérieur à 85% et qui pour certains pays comme les Etats-Unis exige un vote législatif.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *