La CIMR réalise un excédent d’exploitation de 2,1 MMDH

La CIMR réalise un excédent d’exploitation de 2,1 MMDH

L’excédent d’exploitation de la CIMR est en nette hausse et les résultats du bilan actuariel confirment la pérennité du régime. C’est ce qui ressort des résultats financiers ainsi que les résultats du bilan actuariel de la Caisse interprofessionnelle marocaine de retraites (CIMR) au titre de l’année 2008. Des résultats approuvés, jeudi, par les adhérents de la CIMR et qui ont été présentés, vendredi 29 mai, lors d’une conférence de presse tenue à Casablanca.
«Au 31 décembre 2008, l’excédent d’exploitation de la CIMR s’est élevé à 2,138 milliards DH, en évolution de 11% par rapport à l’exercice précédent, montant qui vient conforter la réserve de prévoyance», a précisé Khalid Cheddadi, président-directeur général de la CIMR lors de la cérémonie de présentation des résultats financiers. M. Chaddadi a indiqué en outre qu’au terme de l’exercice 2008 les contributions ont enregistré une augmentation de 12,4% se situant à 3,698 milliards DH dont 1981 au titre des contributions patronales et 1.541 millions de dirhams au titre des cotisations salariales. Les contributions augmentées des produits du patrimoine, qui se sont élevées pour leur part à 1,266 milliard DH, et des produits exceptionnels, totalisent 5,271 milliards DH. Les charges  se sont élevées à 3,133 milliards DH, dont 2,472 milliards DH au titre des pensions et capitaux servis. Pour ce qui est des actifs cotisants, la CIMR a enregistré une progression de 2,6% alors que le taux minimal de progression des effectifs nécessaires pour assurer la pérennité du régime de la CIMR est de 0,5%. Ainsi, en 2008, 391 nouvelles entreprises ont adhéré à cette Caisse pour un effectif de 7.166 salariés affiliés. «A fin 2008, les produits du patrimoine se sont élevés à 1,226 milliards de dirhams, contre 1,177 milliard DH en 2007, enregistrant ainsi une augmentation de 49 millions DH, soit une progression de 4%», a indiqué Nour-Eddine Jaoudi, directeur administratif et financier de la CIMR. Fouad Guennouni, directeur-général adjoint, a mis l’accent, pour sa part, sur les grands projets de la CIMR. «Les actions entreprises par la CIMR sont parties intégrantes d’une stratégie globale qui se décline autour de l’optimisation des processus de gestion et de la qualité de service, le renforcement de la proximité et l’optimisation des frais de gestion», a noté M. Guennouni. Les projets qui s’intègrent dans cette vision sont au nombre de cinq.
Les deux premiers concernent les allocataires. Il s’agit de la Carte Rahati et la délégation de la gestion aux agences régionales. Les trois autres projets sont destinés aux entreprises adhérentes, à savoir la [email protected], le nouveau compte adhérent et le télépaiement.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *