La CMR repense sa gestion

La Caisse marocaine des retraites (CMR) souhaite optimiser la gestion de ses fonds. Elle vient, à cet effet, de lancer un appel d’offres international ouvert pour la réalisation d’une étude portant sur la gestion de ses fonds de réserve de prévoyance ; des fonds constitués dans le but d’améliorer l’équilibre financier des régimes de pensions qu’elle gère.
La CMR ambitionne ainsi de définir les bases d’une gestion optimale de son portefeuille. Les consultants seront en effet appelés à donner une appréciation objective sur les rendements et performances réalisés par la Caisse ainsi qu’à formuler les recommandations qu’ils jugent utiles, appuyées d’un plan d’action pour la mise en œuvre d’une allocation stratégique optimale. Selon les termes de l’appel d’offres, l’étude devra tenir compte des différentes opportunités de placement qu’offre le marché national.
Législation et réglementation en vigueur, nature des contraintes qui pèsent sur le passif du régime, organisation actuelle, procédures en vigueur et mode de gouvernance, tout sera passé au peigne fin par l’équipe de consultants qui remportera cet appel d’offres.
Au départ, l’étude devra procéder à une appréciation de la gestion financière opérée jusqu’à présent par la Caisse, en vue de dégager les forces et les faiblesses qui caractérisent l’expérience actuelle.
Un diagnostic des perspectives d’évolution du régime sera par la suite dressé ainsi qu’une analyse approfondie de l’actif et du passif de la Caisse dans le but d’identifier et d’évaluer les risques de toutes natures auxquels la CMR est confrontée. 
Par ailleurs, un examen des potentialités de placement sera effectué pour voir dans quelle mesure les opportunités offertes par les marchés et les instruments en circulation répondent au besoin d’optimisation de la gestion du portefeuille de la CMR.
L’étude devra finalement proposer un plan d’action définissant les préalables à la réussite de la mise en œuvre de l’allocation stratégique d’actifs. Rappelons que jusqu’en 1996, le financement des régimes de retraite reposait sur la répartition pure qui signifie que les ressources provenant des cotisations des actifs étaient immédiatement et intégralement redistribuées au profit des retraités. Depuis, une réforme d’envergure a été instituée ; laquelle a induit le passage à la technique de la «répartition provisionnée».
Cette réforme n’a fait l’objet que d’une seule modification en octobre 2001 et, depuis cette date, aucun changement n’a été apporté. Or, le marché financier marocain a connu, ces dernières années, un développement considérable; d’où la nécessité d’adapter à ce nouveau contexte tout le dispositif régissant les placements de la CMR en vue d’en garantir un niveau de rentabilité et de sécurité optimales. L’étude que souhaite réaliser la CMR va dans ce sens. L’ouverture des plis relatifs à cet appel d’offres sera effectuée le 26 octobre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *