La CNRA et le RCAR à l’heure du E-Business

La Caisse nationale de retraites et d’assurances (CNRA) et le Régime collectif d’allocation de retraite (RCAR) se mettent à l’heure des technologies de l’information et de la communication pour optimiser leurs actions. Baptisé E-Business, un projet vient d’être mis en place par la Caisse Nationale de Retraites et d’Assurances et le Régime Collectif d’Allocation de Retraite. Il promet plus d’un avantage pour les entreprises clients. Le but en est de moderniser le système de management de l’information et des processus des deux organismes. Un projet présenté lors d’une journée portes ouvertes, organisée lundi à Rabat par le groupe CNRA/RCAR, sous le signe «modernisation de process, au profit de la qualité de service : une stratégie gagnante ». Intervenant à cette occasion, Mustapha Bakkoury, le directeur général de la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG), a qualifié ce projet d’ « oeuvre managériale de grande envergure », visant à renforcer le rôle du groupe CNRA/RCAR pour « faire face aux grands défis de demain ». La réalisation de ce projet a permis la libéralisation des énergies et la mise en oeuvre des orientations stratégiques de la CDG, a-t-il dit, formulant le souhait que cette expérience soit mise à la disposition d’autres institutions. Ayant pour référentiel le modèle de management par la qualité totale (TQM), e-business s’articule autour de trois axes. Il s’agit en premier lieu de la Lecture Automatique de Documents (LAD). Cette procédure est mise en place dans le cadre de la politique « zéro papier » qui, comme son nom l’indique, vise à réduire à néant la paperasserie. La Gestion Electronique de Documents (GED/Workflow), un système électronique utilisé pour le stockage, la production et la recherche de documents qui répond au même besoin. En deuxième lieu, il y a le système Workflow. Ce système permet la gestion de la circulation des documents pendant leur traitement. Le troisième axe consiste en la production de courriers (Editique). Il permettra d’automatiser la génération de courriers officiels périodiques en vue d’améliorer la production de courriers destinés aux clients. Recentré sur le client comme principal axe d’intervention, e-business vise à assurer notamment l’optimisation et l’accélération des processus en vue d’améliorer la qualité du service rendu au client, de garantir la pérennité et le développement des fonds gérés et d’accentuer un pilotage en temps réel pour réaliser des gains en productivité. Directeur du projet e-business, Ahmed Cherkaoui a fait savoir dans ce sens que ce projet se propose de moderniser le système de management du groupe CNRA/RCAR pour qu’il puisse améliorer sa position dans le marché de la prévoyance et de dématérialiser les processus réalisés, ce qui contribuera fortement au déploiement des meilleures pratiques de management au sein du groupe. Une logique qui ne peut qu’améliorer le rendement des deux institutions et participer au principe du « client d’abord» auquel elles adhérent et qu’elles semblent plus que jamais concrétiser.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *