La CNSS lance son portail Internet «Damancom»

L’administration électronique fait doucement son entrée dans les moeurs des entreprises publiques. Aujourd’hui, le 17 mars, la CNSS lance officiellement son service de télé-déclaration sur Internet à partir de son portail Web : http://www.cnss.ma. Baptisé «Damancom», ce nouveau service est dédié à la déclaration et aux paiements des cotisations sociales. Dorénavant, les entreprises affiliées à la CNSS ou leurs mandataires peuvent transmettre par voie électronique leurs bordereaux de sécurité (BDS).
Cette télé-déclaration des salaires remplacera celle effectuée jusqu’à une date récente par le biais des bordereaux sous forme de papier. Par conséquent, l’échange de données informatiques sera possible dans les deux sens : de l’affilié vers la CNSS et vice-versa. Ce projet d’administration en ligne cible un marché potentiel de cent mille affilié et un million d’assurés. Sur ce chiffre, environ dix mille affiliés représentent 80 % des cotisations de la Caisse.
La solution technique de «Damancom» a été implémentée grâce au consortium maroco-français, Maroc Telecommerce et Prologue Software. Ce groupement a pris en charge l’ensemble des développements du projet (le routage, l’archivage, les interfaces d’application avec les logiciels existants dans les entreprises et l’intégration, etc.) depuis l’adjudication du marché en mars de l’année dernière.
Financièrement, ce chantier a coûté plus de onze millions de DH. Le portail «Damancom» propose deux modes distincts de transmission des informations liées aux déclarations de salaires par les affiliés ou les groupes d’affiliés. Le premier procédé EFI (échange de formulaires informatisés) s’adresse principalement aux PME-PMI qui ne possèdent pas nécessairement un logiciel approprié de comptabilité ou de paie. Avec ce système, elles peuvent saisir directement leurs déclarations de salaires dans un formulaire de saisie à l’écran grâce à une simple connexion via Internet au portail sécurisé de la CNSS. Le second mode est basé sur l’EDI (échange de données informatisées). Il s’adresse aux grandes entreprises et plus généralement, aux entreprises pour lesquelles le système de gestion informatique interne génère directement les informations de déclarations de salaires. Une fois ces déclarations formatées, elles seront transmises électroniquement à la CNSS.
L’appropriation des technologies de l’information par la CNSS ne veut pas se limiter au niveau de la télé-déclarations basique. A court terme, la Caisse projette de généraliser son système numérique pour toucher le domaine des prestations, tels que les virements des pensions, les virements des salaires, le paiement de l’ASF, le paiement des IJM, le paiement de l’AD….
D’ailleurs, la seconde phase de développement du portail de la CNSS prévoit l’introduction du télépaiement. Ainsi, avant la fin de l’année 2003, il sera possible aux affiliés de la Caisse de payer leurs cotisations via Internet grâce à un système sécurisé fourni par la plate-forme de Maroc Telecommerce.
L’aboutissement de ce projet est un bon exemple à suivre dans la mesure où les autres organismes publics sont appelés à s’approprier les technologies de l’information pour rendre la tâche plus facile aussi bien aux entreprises qu’aux citoyens. Etant donné qu’il s’agit une expérience pilote, le projet de la CNSS pourra servir comme un levier pour donner une âme au projet du e-governement qui était jusqu’à une date récente une série de voeux pieux sans suite.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *