La crise économique menace le secteur de la presse écrite

La crise économique menace le secteur de la presse écrite

L’impact de la crise économique sur le secteur de la presse écrite a été le sujet central de la réunion du Bureau de la Fédération marocaine des éditeurs de journaux qui a eu lieu, vendredi 5 juin 2009, à Casablanca.  À l’issue de cette réunion, le Bureau de la Fédération marocaine des éditeurs de journaux a tiré la sonnette d’alarme au sujet de la dégradation des délais de paiement des journaux, ajoutant que cette dégradation représente «une menace pour les comptes et les équilibres financiers des entreprises de presse», peut-on lire dans un communiqué datant du 8 juin.  Dans ce dernier, la Fédération marocaine des éditeurs de journaux, présidée par Khalil Hachimi Idrissi, pointe du doigt «le modèle économique actuel qui organise les relations entre les annonceurs, les agences et les supports de presse» indiquant que ce modèle est, «aujourd’hui dépassé et ne permet plus de faire face aux conséquences de la crise du secteur». Le Bureau de  la Fédération marocaine des éditeurs de journaux explique que «cette dégradation sévère des délais de paiement intervient alors que le secteur de la presse écrite payante de qualité, avec une structure de charges lourde, subit de front la concurrence déloyale de la prolifération anarchique des panneaux publicitaires et le développement de la presse gratuite».
Et le Bureau de préciser que «cette dernière n’est pas assujettie aux mêmes responsabilités professionnelles et sociales, ni aux mêmes charges générales».
Ainsi, pour permettre au secteur de la presse écrite de dépasser cette  crise qui menace sa mise à niveau et son développement, le Bureau de  la Fédération marocaine des éditeurs de journaux «appelle les pouvoirs publics à entamer un dialogue avec tous les acteurs à prendre toutes les mesures d’urgence qui s’imposent». Il appelle également tous les partenaires du secteur de la presse payante de qualité à considérer cette conjoncture  difficile et à agir dans le sens de la recherche de solutions aux problèmes posés. La FMEJ est la première Fédération marocaine des éditeurs de journaux. Créée en 2002, elle regroupe plus de 52 titres. Dernièrement, y ont adhéré les publications Al Massae, Le Soir, Maghreb Al Yaoum, L’Observateur, Al Hadath et Al Mountada.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *